mis à jour le

Le voile de la discorde

L'interdiction, de la part du directeur de l'éducation de la wilaya de Tindouf, du port du voile traditionnel (el melhfa) à une fonctionnaire durant le service, a été considérée par les élus de l'APW comme inacceptable. L'incident qui a eu lieu il y a une semaine, et la menace de sanction à l'encontre de cette fonctionnaire en cas de récidive, a fait réagir les élus qui, à l'ouverture de la 3e session ordinaire de leur assemblée, ont rendu public un communiqué mettant en cause cette décision qui touche aux valeurs spécifiques et aux traditions de la région. «Des valeurs dont le respect est garanti par les lois du pays.»

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

voile

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

AFP

Kamikazes: l'Afrique de l'Ouest veut "interdire" le voile islamique intégral

Kamikazes: l'Afrique de l'Ouest veut "interdire" le voile islamique intégral