mis à jour le

Le FLN

Amar Saadani, le secrétaire général (contesté) du FLN, joue décidément sur du velours. Hier encore, devant les 54 Mouhafedhs présents à la réunion «organique» du Front de libération nationale (FLN), tenue en son siège à Hydra, Saadani a plié conclave - sans ordre du jour précis - et conclavistes en deux temps trois mouvements. L'«événement» a valeur de«répétition» avant l'écueil fatidique de samedi prochain, à savoir la réunion à haut risque du comité central le 16 novembre, fut un long fleuve tranquille. Pas de frondeurs en vue, hormis ce groupe de militants venus expressément de Mostaganem contester... un contestataire : le mouhafedh de la ville, étiqueté partisan de l'ex-candidat à la présidentielle, Ali Benflis. «Lors de cette réunion interne, organique, souligne dans son bref speech le secrétaire général du FLN, nous avons débattu nombre de points à l'effet de préparer le parti et ses élus à mener la future campagne présidentielle. Aussi, nous avons évoqué la question du candidat du FLN, Abdelaziz Bouteflika en l'occurrence, et son programme, ainsi que la construction de l'Etat de droit.»  En marge de cette réunion, Saadani a émis le souhait que le scrutin d'avril 2014 reflète «l'image d'une Algérie démocratique». «Une élection qui sera, professe-t-il, ouverte, honnête et transparente.» De la prochaine «présidentielle», il en a été beaucoup question hier. Djamel Ould Abbès, sénateur et ancien ministre du clan présidentiel, a fait d'ailleurs, et volontiers, le déplacement rue Bag Mohamed, au siège du FLN. Membre du comité central, Ould Abbès (re)fait sa sibylle. Il confirmera la candidature de Bouteflika pour un énième mandat. «Chirac a fait un AVC ; cela ne l'a pas empêché, explique-t-il, de briguer un autre mandat.» Ould Abbès indiquera par ailleurs que la révision de la Constitution allait intervenir «avant la fin de l'année», sachant que ce sénateur du tiers présidentiel l'avait déjà annoncée pour octobre dernier. Dans leur communiqué final, adopté à main levée et sans fausse note par l'ensemble des participants, les Mouhafedhs apporteront leur «soutien absolu» au secrétaire général du FLN, actuellement dans l'½il du cyclone ; «soutiendront la candidature de Bouteflika» pour un 4e mandat et à l'unanimité «salueront» ce «mirador infranchissable» que constituent, selon eux, «l'armée et les services de sécurité».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

FLN

AFP

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

AFP

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie

Les Algériens élisent leur président

Les Algériens élisent leur président

ordre

AFP

Bénin: les commerçants ont ordre de "déguerpir" des espaces publics

Bénin: les commerçants ont ordre de "déguerpir" des espaces publics

AFP

Gambie: trois radios privées fermées sur ordre des autorités

Gambie: trois radios privées fermées sur ordre des autorités

AFP

Foot: Eto'o suspendu jusqu'

Foot: Eto'o suspendu jusqu'

bataille

AFP

Présidentielle au Rwanda: l'opposition dans une bataille jouée d'avance

Présidentielle au Rwanda: l'opposition dans une bataille jouée d'avance

AFP

Un ex-roi du Burundi réinhumé en Suisse après 5 ans de bataille juridique

Un ex-roi du Burundi réinhumé en Suisse après 5 ans de bataille juridique

AFP

Afrique du Sud: bataille juridique autour de l'avenir du président Zuma

Afrique du Sud: bataille juridique autour de l'avenir du président Zuma