mis à jour le

l’instruction du Premier ministre toujours pas appliquée

Le départ à la retraite des professeurs de médecine chefs de service, dont l'âge dépasse les 70 ans, n'a pas été opéré, plusieurs mois après la fameuse instruction de Abdelmalek Sellal. Bien que recensés à travers les différentes structures de santé du pays, ces professeurs chefs de service restent indéboulonnables. Malgré un «bonus» de dix ans par rapport aux autres catégories de travailleurs de la santé et de la Fonction publique en général, ces professeurs n'entendent pas partir de sitôt. Leur résistance à une décision gouvernementale en intrigue plus d'un, notamment dans le milieu de la santé où de plus en plus de voix s'élèvent contre ces «inamovibles» qui ne veulent pas passer le flambeau. Pourtant, l'instruction donnée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a été suivie d'un arrêté ministériel signé par le désormais ex-ministre de la Santé, Abdelaziz Ziari. Cet arrêté n°480 (dont nous détenons une copie) paraphé le 6 juin dernier ordonne aux directeurs de la santé des 48 wilayas et aux directeurs des hôpitaux, CHU et Etablissements de santé de proximité (EPSP) de procéder à la mise à la retraite de tout praticien dont l'âge, au 31 décembre 2012, dépasse leÒ

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

ministre

AFP

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre

AFP

Malawi: le ministre de l'Agriculture limogé pour corruption

Malawi: le ministre de l'Agriculture limogé pour corruption

AFP

Libye: tirs contre un convoi du Premier ministre Sarraj

Libye: tirs contre un convoi du Premier ministre Sarraj