mis à jour le

Libye: manifestations contre la prolongation du mandat du Congrès

Des centaines de Libyens se sont rassemblés samedi à Tripoli et dans d'autres villes du pays pour manifester contre une éventuelle prolongation du mandat du Congrès général national (CGN, parlement) qui doit s'achever le 7 février prochain.

"Non à la prolongation", "Nous en avons marre" ou "La batterie du Congrès s'épuise le 7 février", lit-on sur des pancartes brandies par les manifestants sur la Place des martyrs, dans le centre de Tripoli.

Après plus de 40 ans de dictature sous Mouammar Kadhafi, les premières élections libres ont été organisées le 7 juillet 2012 pour choisir les 200 membres du CGN, la plus haute autorité politique de Libye.

Ce Congrès avait pour mission initiale de conduire le pays, en 18 mois, à des élections générales qui devaient intervenir après la rédaction d'une Constitution.

Selon ce calendrier fixé par une "déclaration constitutionnelle", sorte de Constitution provisoire rédigée par la rébellion, le mandat du CGN doit s'achever le 7 février prochain.

Mais le CGN a laissé entendre récemment qu'il pourrait prolonger son mandat.

Les autorités n'ont pas fixé encore de date pour l'élection des 60 membres d'une Assemblée constituante qui doit rédiger la Constitution.

Les manifestations de samedi répondent à l'appel du "Mouvement du 9-Novembre" lancé à l'initiative de jeunes à Benghazi (est), bastion de la révolte contre le régime Kadhafi. Il se déclare hostile à la prolongation du mandat du CGN. Une page sur Facebook a été dédiée à ce mouvement qui compte plus de 8.000 fans.

Les initiateurs du mouvement ont annulé une manifestation prévue à Benghazi pour éviter, selon eux, d'envenimer la situation dans cette ville en proie à une recrudescence de violences meurtrières. 

Le mouvement propose notamment l'organisation d'un scrutin pour l'élection à la fois d'une Assemblée constituante et d'un nouveau Congrès qui serait composé d'indépendants.

Il estime que le tiraillement politique et les luttes d'influence entre les courants politiques au sein du Congrès actuel, l'empêchent de mener à terme la transition vers la démocratie, menacée par le chaos qui règne toujours, deux ans après la chute de Kadhafi.

AFP

Ses derniers articles: Amical: le match Nigeria-Burkina Faso  Sierra Leone: un étudiant tué par la police pendant une manifestation  Maroc: arrestation des assassins présumés d'un député 

manifestations

AFP

Guinée: au moins 5 morts lors de manifestations

Guinée: au moins 5 morts lors de manifestations

AFP

RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila

RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila

AFP

RDC: 40 morts lors de manifestations contre le président Kabila

RDC: 40 morts lors de manifestations contre le président Kabila

prolongation

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

AFP

RDC: arrestation de 16 personnes opposées

RDC: arrestation de 16 personnes opposées

AFP

Tunisie: prolongation de trois mois de l'état d'urgence

Tunisie: prolongation de trois mois de l'état d'urgence

congrès

Politique

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

AFP

Tunisie: le syndicat UGTT en congrès pour renouveler sa direction

Tunisie: le syndicat UGTT en congrès pour renouveler sa direction

AFP

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays