mis à jour le

Algérie : El Watan interdit de débats

Pour la première fois en huit années d'existence, les débats annuels organisés par le quotidien national algérien El Watan ne pourront pas avoir lieu du fait d'obstacles posés à leur organisation par les autorités, annonce le journal sur son site Internet. Selon son directeur de publication, Omar Belhouchet, qui a réagi dans Le Monde, « c'est une grave atteinte à la liberté de la presse et d'expression dans notre pays ». Prévus samedi 9 novembre à la salle Cosmos de l'Office Riadh el-Feth, à Alger, les débats devaient être animés par le juriste Mouloud Boumghar, le sociologue Abdelkader Lekjaa, le politologue Mohammed Hachmaoui et l'économiste Smail Goumeziane, entre autres, autour du thème "Statu quo autoritaire, quel coût pour l'Algérie".

Algérie

AFP

Rajoy en visite en Algérie

Rajoy en visite en Algérie

AFP

Des footballeurs binationaux en mal de carrière rebondissent en Algérie

Des footballeurs binationaux en mal de carrière rebondissent en Algérie

AFP

Immigration: le ministre français de l'Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger

Immigration: le ministre français de l'Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger

interdit

AFP

Hong Kong interdit les ventes d'ivoire lors d'un vote historique

Hong Kong interdit les ventes d'ivoire lors d'un vote historique

AFP

Le Burkina interdit les importations de Corée du Nord

Le Burkina interdit les importations de Corée du Nord

AFP

Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises

Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises

débats

AFP

Election au Kenya: le président refuse les deux débats télévisés

Election au Kenya: le président refuse les deux débats télévisés

AFP

Sexualité, religion: une réforme du code pénal suscite de vifs débats au Maroc

Sexualité, religion: une réforme du code pénal suscite de vifs débats au Maroc

AFP

Tunisie: reprise des débats au Parlement avant un vote de confiance

Tunisie: reprise des débats au Parlement avant un vote de confiance