mis à jour le

John Kerry annule sa visite

La porte-parole de John Kerry a annoncé dans un communiqué ce vendredi que le Secrétaire d'État américain était dans l'obligation de reporter ses visites en Algérie et au Maroc dans le cadre de sa tournée dans la région. La raison ? Il doit se rendre en urgence à Genève pour des discussions sur le nucléaire iranien. "Nous attachons beaucoup d'importance à nos relations avec l'Algérie et le Maroc, et le secrétaire Kerry a hâte de diriger dans l'avenir les délégations américaines pour un dialogue stratégique dans ces pays", a précisé sa porte-parole avant d'ajouter que John Kerry se rendra aux autres rencontres prévues au Moyen-Orient, dont les Émirats arabes unis durant le week-end.

visite

AFP

Elections en RDC: visite d'une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU

Elections en RDC: visite d'une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU

AFP

Melania Trump en visite dans une école au Malawi, deuxième étape de sa tournée africaine

Melania Trump en visite dans une école au Malawi, deuxième étape de sa tournée africaine

AFP

Sans faire de vague, Melania Trump visite un ancien fort esclavagiste au Ghana

Sans faire de vague, Melania Trump visite un ancien fort esclavagiste au Ghana

Rabat

AFP

Mondial-2018: Rabat crie sa déception après l'élimination du Maroc

Mondial-2018: Rabat crie sa déception après l'élimination du Maroc

AFP

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

AFP

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

Alger

AFP

Sahara: l'émissaire de l'ONU entame

Sahara: l'émissaire de l'ONU entame

AFP

Expulsions de migrants: Alger dénonce une "campagne malveillante" d'ONG

Expulsions de migrants: Alger dénonce une "campagne malveillante" d'ONG

AFP

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain