mis à jour le

COTE D’IVOIRE: Des citoyens confrontés

ABIDJAN , 31 oct (IPS) - "Nous sommes tristes. Nous voulons le retour de notre président", a déclaré à IPS, Yao Amandine, depuis un coin de rue à Abidjan, la métropole économique ivoirienne, après que la Cour pénale internationale (CPI) s'est prononcée mardi contre l'octroi d'une libération conditionnelle à l'ancien président Laurent Gbagbo.

IPS Inter Press Service

Ses derniers articles: Etats-Unis: denouvelles garanties pour le développement  CARAIBES: Un scientifique avertit sur la catastrophe du changement climatique  PACIFIQUE: La corruption défavorise des étudiants 

justice

AFP

La justice sud-africaine refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain

La justice sud-africaine refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain

AFP

Elections au Nigeria: le président de la Cour suprême se présente

Elections au Nigeria: le président de la Cour suprême se présente

AFP

Pays-Bas: 4 veuves nigérianes intentent une action en justice contre Shell

Pays-Bas: 4 veuves nigérianes intentent une action en justice contre Shell