mis à jour le

Le discours du 6 novembre, une réponse non équivoque et ferme

Le discours du Roi Mohamed VI marquant la célébration du 38è anniversaire de la Marche Verte était très attendu et l'on peut dire, au lendemain de cette allocution royale, que le Souverain n'a point déçu. En effet, confirmant une tendance initiée lors du discours du 20 août 2013 lors de la Fête de la Jeunesse et réitérée lors de l'ouverture de la session d'automne du Parlement au début du mois d'octobre, le Roi Mohammed VI n'a pas mâché ses mots, ni cherché à assortir son propos de circonvolutions oratoires qui caractérisaient jusque-là les allocutions solennelles adressées à la Nation.

Le Souverain, sur un sujet qui tient particulièrement à coeur tous les Marocains, la question de nos provinces du Sud et l'Unité nationale, et dans le contexte actuel d'une réelle tension avec notre voisin l'Algérie, a énoncé en termes clairs, certaines vérités jusque-là réservées aux cercles diplomatiques et partenaires de l'Etat, qu'ils soient amis ou adversaires.

Il fallait, en effet, répondre aux allégations et mensonges de tous ceux qui s'emploient avec diligence à polluer la question du règlement définitif du dossier sahraoui. Respectant les usages qui impriment aux discours d'un Chef d'Etat une certaine hauteur, le Roi Mohammed VI n'en a pas moins clairement désigné ceux qui développent un argumentaire et des pratiques hostiles à notre cause sacrée pour des motifs inavouables, le plus souvent contre espèces sonnantes et trébuchantes ou par alignement aveugle.

Ces milieux-là, certes, sont connus de tous nos concitoyens, mais leur dénonciation par un propos royal prend toute leur importance et valeur !

C'est ainsi qu'ont été cloués au pilori les fonctionnaires du Département d'Etat américain qui, chaque année, rédigent et publient des rapports particulièrement subjectifs sur les Droits de l'Homme au Maroc, reprenant à leur compte les affabulations et les élucubrations des représentants de la cinquième colonne du Polisario qui s'activent dans nos provinces du Sud.

Mais les diplomates US n'ont pas été les seuls visés, le Souverain faisant également allusion aux ONG occidentales, notamment américaines et européennes, qui s'ingénient à tronquer la réalité qui prévaut au Sahara Occidental marocain afin de servir l'agenda pernicieux du Pouvoir algérien.

Les propos royaux désignaient également sans doute certains milieux parlementaires bruxellois où, à chaque examen d'un dossier relatif au partenariat entre l'UE et le Royaume, montent au créneau des euro-députés aussi ignorants de la réalité marocaine qu'empressés à entraver la relation exemplaire qui unit l'Europe des 27 au Maroc.

Et, last but not least, ce discours du Souverain a ramené à sa vraie nature l'outrecuidance déplacée et insultante du Président algérien Abdelaziz Bouteflika qui a eu l'inconvenance de plaider, dans un discours récent, pour l'extension du mandat de la Minurso aux questions relatives aux droits de l'Homme au Sahara marocain.

En évoquant notamment la situation à Tindouf, où sont parqués des milliers de Sahraouis pris en otages par le Polisario et l'ANP algérienne, le Roi Mohammed VI a ainsi instamment invité Abdelaziz Bouteflika à balayer devant sa porte, traduisant de la sorte le sentiment de tous ceux qui  connaissent la réalité qui prévaut dans l'univers concentrationnaire de cette zone du Sud algérien.

In fine, cette allocution royale a mis du baume au coeur de tous les Marocains qui, sans chauvinisme ni agressivité, ne sauraient accepter que l'Etat algérien s'emploie depuis des décennies à entraver le parachèvement de notre intégrité territoriale.

Nul accent guerrier, nulle attaque déplacée dans ce discours du 6 novembre 2013, mais réaffirmation claire et sereine que le Royaume, uni et unanime dans toutes ses composantes, restera déterminé et ferme dans la préservation de son unité nationale.

A bon entendeur…

Fahd YATA

moustache7

 

discours

AFP

Burundi: Le discours haineux de Nkurunziza alimente les "crimes contre l'humanité", selon l'ONU

Burundi: Le discours haineux de Nkurunziza alimente les "crimes contre l'humanité", selon l'ONU

AFP

RDC : déception au lendemain du discours de Kabila

RDC : déception au lendemain du discours de Kabila

AFP

Obama prononcera le discours de la Fondation Mandela en juillet

Obama prononcera le discours de la Fondation Mandela en juillet

ferme

AFP

Insécurité en RDC: le parc des Virunga fermé aux touristes jusqu'

Insécurité en RDC: le parc des Virunga fermé aux touristes jusqu'

AFP

Zimbabwe: une ferme de Grace Mugabe occupée par des chercheurs d'or

Zimbabwe: une ferme de Grace Mugabe occupée par des chercheurs d'or

AFP

Faux médicaments au Bénin: prison ferme pour sept distributeurs

Faux médicaments au Bénin: prison ferme pour sept distributeurs

Bouteflika

AFP

Algérie: l'hypothèse d'un 5e mandat de Bouteflika de plus en plus probable

Algérie: l'hypothèse d'un 5e mandat de Bouteflika de plus en plus probable

AFP

Algérie: le président Bouteflika limoge le puissant chef de la police

Algérie: le président Bouteflika limoge le puissant chef de la police

AFP

Algérie: le parti du Premier ministre souhaite un nouveau mandat de Bouteflika

Algérie: le parti du Premier ministre souhaite un nouveau mandat de Bouteflika