mis à jour le

Les pharmaciens et le harcèlement au menu du Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a adopté le projet de loi n  115-13 portant dissolution des conseils régionaux des pharmaciens d’officine du nord et du sud et instituant une commission spéciale.

Présenté par le ministre de la santé, ce texte propose l’institution d’une commission spéciale chargée d’assurer la gestion courante des affaires des conseils dissous, de préparer et d’organiser les élections des futurs conseils régionaux, a indiqué le ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, qui donnait lecture à un communiqué lors d’un point de presse à l’issue des travaux du Conseil.

Etant donné que certaines dispositions du dahir portant loi n 1-75-453 instituant un ordre des pharmaciens ont été, entre autres, à l’origine des problèmes survenus lors des différentes opérations d’élection des membres des conseils régionaux des pharmaciens d’officine du nord et du sud, notamment celle relative au vote par correspondance, et afin de permettre à l’ensemble des pharmaciens d’officine de participer à la réussite des élections des conseils régionaux, ce projet de loi prévoit, par dérogation aux dispositions dudit Dahir, de considérer le droit de vote comme étant personnel et ne pouvant être délégué, d’interdire le vote par correspondance et de suspendre provisoirement la condition d’être à jour de la cotisation pour les pharmaciens d’officine, qu’ils soient candidats ou électeurs.

Par ailleurs, le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a décidé de poursuivre l’examen du projet de loi 103-13 sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

Le Conseil a, en outre, décidé de mettre en place une commission présidée par le Chef de gouvernement, chargée d’examiner ce texte pour y apporter les amendements nécessaires, a indiqué le ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, qui donnait lecture à un communiqué à l’issue des travaux du Conseil.

Elaboré par le ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, ce projet de loi devrait introduire de nouvelles sanctions, notamment en ce qui concerne le harcèlement.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

harcèlement

AFP

CAN-2019: le retour en grâce d'un joueur accusé de harcèlement divise l'Egypte

CAN-2019: le retour en grâce d'un joueur accusé de harcèlement divise l'Egypte

AFP

CAN-2019: l'Egyptien Warda exclu pour des allégations de harcèlement réintégré

CAN-2019: l'Egyptien Warda exclu pour des allégations de harcèlement réintégré

AFP

Afrique du Sud: le chef de la gauche radicale épinglé pour le harcèlement d'une journaliste

Afrique du Sud: le chef de la gauche radicale épinglé pour le harcèlement d'une journaliste

gouvernement

AFP

Le Maroc se dote du gouvernement le plus resserré de son histoire

Le Maroc se dote du gouvernement le plus resserré de son histoire

AFP

Niger: 2.000 personnes manifestent contre le gouvernement

Niger: 2.000 personnes manifestent contre le gouvernement

AFP

Routes au Mali: nouveaux engagements du gouvernement

Routes au Mali: nouveaux engagements du gouvernement