mis à jour le

Malawi: un ex-ministre arrêté dans une enquête sur une tentative d'assassinat

L'ex-ministre de la Justice du Malawi Ralph Kasambara a été arrêté jeudi soir dans l'enquête sur la tentative d'assassinat d'un haut-fonctionnaire des Finances chargé de la lutte anti-corruption, a-t-on appris auprès de la police vendredi.

"Je confirme l'arrestation de M. Kasambara hier (jeudi) soir car il est un suspect et nous voulons vérifier son implication dans la fusillade", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police nationale, Kelvin Maigwa, en référence à la tentative d'assassinat dont Paul Mphwiyo, un directeur du budget du ministère des Finances, a été victime devant son domicile en septembre.

M. Kasambara, déjà ministre dans le précédent gouvernement du président Bingu wa Mutharika décédé en avril 2012, est le quatrième suspect arrêté dans cette affaire qui a failli coûté la vie à M. Mphwiyo, hospitalisé en Afrique du Sud après la fusillade.

Nommé ministre en 2009, M. Kasambara était aussi procureur général du pays sous M. Mutharika.

Le Malawi est secoué depuis octobre par un énorme scandale de corruption qui a conduit la présidente Joyce Banda à limoger tout son gouvernement en octobre après la révélation de malversations éclaboussant des fonctionnaires au plus haut sommet de l'Etat.

Si la plupart des ministres ont finalement gardé leur poste dans le nouveau cabinet, elle en a définitivement remercié quatre, dont celui des Finances et de la Justice.

Le Malawi souffre de longue date d'un problème de corruption. La justice locale estime qu'environ un tiers du budget national est gaspillé en raison de fraudes diverses et variées.

Mais l'arrestation en chaîne depuis fin septembre de dix fonctionnaires accusés de malversations, dont le chef comptable des services de la présidence, a déclenché la colère des pays donateurs, qui contribuent à hauteur de 40% au budget national.

Une somme d'environ 150 millions de dollars est en jeu ces jours-ci, dont une partie ne peut pas être versée faute de remplir les critères éthiques de certains donateurs.

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: l'ONU lance un appel d'urgence  Les Burundais au Rwanda: "Réfugiés mais pas condamnés  Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario 

enquête

AFP

La RDC enquête sur l'assassinat de deux experts de l'ONU

La RDC enquête sur l'assassinat de deux experts de l'ONU

AFP

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

AFP

Afrique du Sud: enquête après l'empoisonnement de plusieurs lions

Afrique du Sud: enquête après l'empoisonnement de plusieurs lions