mis à jour le

Alger interdit

Le quotidien francophone algérien privé El-Watan a annoncé ce jeudi s'être vu interdire par Alger la tenue d'un débat sur l'économie prévu samedi prochain, alors qu'il organise ce Forum depuis huit ans dans la capitale algérienne. El Watan indique également sur son site internet avoir reçu mercredi en fin de journée un courrier de l'Office de Riadh el Feth, rattaché au ministère de la Culture, qui lui avait loué la salle pour l'occasion dès le 27 octobre, lui demandant d'obtenir une autorisation de la wilaya (préfecture) d'Alger pour pouvoir organiser le débat. Or, El-Watan a précisé à l'AFP avoir soumis jeudi dans la matinée une demande d'autorisation à la wilaya pour s'entendre dire : "C'est trop tard". Le vendredi étant jour de week-end en Algérie.

Alger

AFP

Sahara: l'émissaire de l'ONU entame

Sahara: l'émissaire de l'ONU entame

AFP

Expulsions de migrants: Alger dénonce une "campagne malveillante" d'ONG

Expulsions de migrants: Alger dénonce une "campagne malveillante" d'ONG

AFP

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain

interdit

AFP

Zimbabwe: la police interdit les rassemblements

Zimbabwe: la police interdit les rassemblements

AFP

RDC: menacé de toutes parts, le parc des Virunga interdit l'abattage d'arbres

RDC: menacé de toutes parts, le parc des Virunga interdit l'abattage d'arbres

AFP

Hong Kong interdit les ventes d'ivoire lors d'un vote historique

Hong Kong interdit les ventes d'ivoire lors d'un vote historique

débat

AFP

Nigeria: plus d'indépendance pour les Etats ? Un débat au coeur de la campagne

Nigeria: plus d'indépendance pour les Etats ? Un débat au coeur de la campagne

AFP

Au Maroc, un boycott relance le débat sur les liens entre politique et business

Au Maroc, un boycott relance le débat sur les liens entre politique et business

AFP

"Sexe contre loyer": au Ghana, une actrice provoque un débat enflammé

"Sexe contre loyer": au Ghana, une actrice provoque un débat enflammé