mis à jour le

Mozambique: manifestation d'anciens espions pour leur retraite

Plus de 300 anciens agents secrets mozambicains ont manifesté devant le palais présidentiel jeudi à Maputo pour demander le paiement de leurs pensions, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Maintenant que la fin de son mandat approche, nous ne voulons pas que le président finisse son mandat sans avoir résolu notre problème", a indiqué leur porte-parole Adolf Beira, faisant allusion au président Armando Guebuza qui doit quitter le pouvoir l'an prochain.

Les anciens espions, qui disent être plus de 2.000, affirment avoir été remerciés et remplacés par des plus jeunes. Ils réclament plus de trois ans d'arriérés de pensions.

Ils ont mis fin à leur manifestation, étroitement surveillée par des soldats lourdement armés, après que leurs représentants eurent rencontré des collaborateurs du président Guebuza.

"S'ils ne résolvent pas ça maintenant, alors il y aura sans cesse des manifestations. Nous nous adresserons à toutes les institutions de l'Etat", a prévenu M. Beira. 

Ils avaient déjà manifesté en février, expliquant à l'époque que la vague d'enlèvements dans la capitale, Maputo, ne pourrait être stoppée sans leur aide. 

Le Mozambique est depuis deux ans le théâtre de nombreux enlèvements frappant des hommes d'affaires fortunés --surtout musulmans-- et plus récemment des enfants et des expatriés. 

AFP

Ses derniers articles: Zimbabwe: les anciens combattants appellent  Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste  Zimbabwe: l'ex-vice-président demande la démission de Mugabe, menacé de destitution 

Manifestation

AFP

Manifestation au Niger: 23 policiers blessés

Manifestation au Niger: 23 policiers blessés

AFP

Somalie: manifestation pour la paix dans les rues de Mogadiscio

Somalie: manifestation pour la paix dans les rues de Mogadiscio

AFP

Kenya: la police disperse une manifestation d'opposition contre la Commission électorale

Kenya: la police disperse une manifestation d'opposition contre la Commission électorale

espions

AFP

Al-Qaïda dit avoir tué deux hommes suspectés d'être des espions pour la France au Mali

Al-Qaïda dit avoir tué deux hommes suspectés d'être des espions pour la France au Mali

retraite

AFP

Zimbabwe: Mugabe ne pense toujours pas

Zimbabwe: Mugabe ne pense toujours pas

AFP

En Angola, Dos Santos confirme sa retraite après 37 ans de règne

En Angola, Dos Santos confirme sa retraite après 37 ans de règne

AFP

Algérie: liberté provisoire pour un général

Algérie: liberté provisoire pour un général