mis à jour le

Vives critiques d'Algériens pro-sahraouis contre le roi du Maroc

Une organisation algérienne de soutien aux indépendantistes sahraouis du Polisario a accusé jeudi le Maroc de pousser la région vers "l'explosion", au lendemain d'un discours du roi Mohamed VI très virulent envers l'Algérie.

Le roi du Maroc a notamment accusé l'Algérie, qui n'avait pas encore réagi officiellement jeudi soir, de bafouer "systématiquement" les droits de l'Homme.

"En réaffirmant le maintien de sa colonisation du Sahara occidental, le roi du Maroc veut pousser la région et le voisinage vers l'explosion", a affirmé Mahrez Lamari, qui préside le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), cité par l'agence APS.

La politique marocaine au Sahara occidental "dénote l'entêtement et l'intransigeance du royaume colonial marocain à ne pas se conformer à la légalité internationale", a affirmé M. Lamari lors d'une rencontre avec une délégation de l'Union de la jeunesse sahraouie (UJS).

Il a en outre accusé Rabat de mener contre Alger une campagne médiatique "agressive gratuite".

S'exprimant mercredi à l'occasion de la commémoration de la "Marche verte" lancée en 1975 par le royaume pour occuper le Sahara occidental, Mohammed VI a affirmé que le Maroc refusait "de recevoir des leçons (...), surtout de la part de ceux qui bafouent systématiquement les droits de l'Homme".

Il répliquait ainsi à l'appel récent du président algérien Abdelaziz Bouteflika à la mise en place d'un mécanisme de défense des droits de l'Homme dans l'ex-colonie espagnole. 

Les deux pays se livrent à une surenchère de critiques croisées depuis quelques jours, suite à la dernière mission dans la région de l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental Christopher Ross.

Rabat offre une autonomie du territoire sous sa tutelle tandis qu'Alger soutient les indépendantistes du Polisario qui veulent décider de leur avenir par un référendum d'autodétermination.

critiques

AFP

Au Mozambique, les voix critiques paient le prix fort

Au Mozambique, les voix critiques paient le prix fort

AFP

Les coptes affichent leur soutien

Les coptes affichent leur soutien

AFP

RDC: critiques conte les autorités sur l'enterrement d'un manifestant anti-Kabila

RDC: critiques conte les autorités sur l'enterrement d'un manifestant anti-Kabila

roi

AFP

Le roi du Maroc soutient l'Afrique pour le développement du fleuve Congo

Le roi du Maroc soutient l'Afrique pour le développement du fleuve Congo

AFP

Surprise et préoccupation au Swaziland, rebaptisé par son roi

Surprise et préoccupation au Swaziland, rebaptisé par son roi

AFP

Le roi du Swaziland rebaptise son pays "eSwatini"

Le roi du Swaziland rebaptise son pays "eSwatini"

Maroc

AFP

Mondial-2018: le Maroc avec 23 joueurs désignés, pas de surprise

Mondial-2018: le Maroc avec 23 joueurs désignés, pas de surprise

AFP

Espagne: Munir El Haddadi ne pourra pas jouer le Mondial avec le Maroc

Espagne: Munir El Haddadi ne pourra pas jouer le Mondial avec le Maroc

AFP

Le Maroc gère ses "revenants", selon son chef de l'antiterrorisme

Le Maroc gère ses "revenants", selon son chef de l'antiterrorisme