mis à jour le

Un quota de 500 fusils sera restitué aux propriétaires

Un premier quota de 150 fusils de chasse sera prochainement remis à leurs propriétaires au niveau de la wilaya de Bouira, a-t-on appris hier auprès des délégués des propriétaires de fusils de chasse dont une délégation a été reçue dans la matinée d'hier par le wali de Bouira, Nacer Maaskri. Selon Bouras Ali, un des délégués, le premier responsable de la wilaya les a rassurés : «Son cabinet suit de près ce dossier, conformément aux instructions du Premier ministre, Abdelmalek Sellal», lequel avait indiqué, pour rappel, que l'Etat procèdera à la restitution de toutes les armes confisquées au début des années 1990, à la suite de la détérioration de la situation sécuritaire du pays.  Outre cette annonce faite par le wali aux délégués, un autre quota de 350 armes, qui se trouvent dans les locaux du groupement de la Gendarmerie nationale de Bouira, sera également remis à leurs propriétaires, et ce, après avoir finalisé les procédures liées aux différentes enquêtes, a précisé de son côté Guerache Abdelkader, membre de l'association locale pour la restitution des fusils de chasse Essalem. «Nous sommes satisfaits de l'évolution de notre dossier, mais cela reste insuffisant. Le wali nous a rassurés quant à la restitution de toutes les armes confisquées à leurs propriétaires», ont précisé les membres de cette délégation, qui s'est rendue après cette rencontre à notre bureau régional de Bouira. Notons que depuis le début de l'opération de restitution des fusils de chasse, entamée en mai 2012, quelque 900 armes ont déjà été remises à leurs propriétaires. Un quota jugée minime par les concernés, lesquels ont d'ailleurs organisé à maintes reprises des sit-in de protestation devant les sièges de la wilaya et du groupement de la Gendarmerie nationale pour réclamer l'accélération des procédures de restitution et dénoncer la lenteur de l'étude de leurs dossiers.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien