mis à jour le

Afrique du Sud: un petit-fils de Mandela condamné

Le petit-fils de Nelson Mandela, Mandla Mandela, qui a notamment fait la une des journaux pour avoir déplacé sans concertation des dépouilles d'enfants du grand homme, est condamné à payer les honoraires de ses avocats, ont indiqué ces derniers jeudi.

"Nous avons obtenu un jugement contre M. Mandela", a expliqué à l'AFP Randall Ralph Titus, directeur du cabinet d'avocats Randall Titus & Associates, ajoutant qu'un huissier était chargé d'aller recouvrer les sommes dues, "approximativement un demi-million de rands" (35.000 euros).

Selon l'hebdomadaire City Press, qui dit avoir consulté des documents de justice, le cabinet d'avocats demandait le paiement de 467.400 rands assortis de 15,5% d'intérêts et le remboursement des frais de procédure.

Randall Titus & Associates a défendu dans plusieurs affaires Mandla Mandela, l'aîné des petits-enfants du héros de la lutte anti-apartheid et député de l'ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud.

Mandla a notamment été assigné en justice par sa famille, durant la longue hospitalisation de son grand-père à Pretoria.

Il est accusé de violation de sépultures par le reste de la famille Mandela pour avoir déplacé sans concertation les tombes de trois enfants de l'ex-président à Mvezo, le village natal de Nelson Mandela dont Mandla est le chef coutumier et où il caresse d'ambitieux projets de développement touristique concurrents d'un musée-mémorial officiel déjà existant. 

Les trois corps ont finalement été enterrés en juillet à Qunu, le village où Nelson Mandela a passé l'essentiel de son enfance, où il s'est fait construire une résidence et où il veut être inhumé.

Mandla est en outre empêtré dans une longue procédure de divorce et a été accusé de bigamie après avoir épousé une femme de l'île de la Réunion (océan Indien, France). Il a enfin été accusé d'avoir pointé son arme pour menacer un conducteur lors d'une dispute entre automobilistes durant un embouteillage, début octobre.

Son grand-père Nelson Mandela, âgé de 95 ans, vit de nouveau dans sa maison médicalisée de Johannesburg, après avoir été hospitalisé du 8 juin au 1er septembre pour une rechute de son infection pulmonaire et probablement d'autres complications.

AFP

Ses derniers articles: Afrique du Sud: un homme inculpé pour avoir voulu tuer des membres du gouvernement  Perpétuité pour Habré: "message aux dictateurs et tournant pour l'Afrique"  Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: un homme inculpé pour avoir voulu tuer des membres du gouvernement

Afrique du Sud: un homme inculpé pour avoir voulu tuer des membres du gouvernement

AFP

Afrique du Sud: nouvelle manifestation contre Zuma

Afrique du Sud: nouvelle manifestation contre Zuma

AFP

Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire

Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire

Mandela

AFP

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

AFP

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

AFP

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

avocats

AFP

Zambie: le chef de l'opposition empêché de voir ses avocats

Zambie: le chef de l'opposition empêché de voir ses avocats

AFP

Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas

Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas

AFP

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017