mis à jour le

Camping sur les terres sacrées des Amerindiens dans le Dakota du Sud, REUTERS/Jonathan Ernst
Camping sur les terres sacrées des Amerindiens dans le Dakota du Sud, REUTERS/Jonathan Ernst

Les campeurs ne désertent pas le Maroc

Le camping est très peu touché par la crise et devient le nouvel eldorado des professionnels du tourisme dans le royaume chérifien.

Avec plus de 220 campings référencés dans les guides marocains, le camping se démocratise dans la région. Selon le site lavieeco, l’hôtellerie en plein air attire une foule d’étrangers venus de pays tels que la France, l’Espagne mais aussi l’Allemagne et la Hollande. Une activité lucrative pour le tourisme marocain, explique Hakim Ibn Fellam, directeur du complexe Diamant Vert à Fès. «Comme tout le secteur touristique, nous avons connu une baisse de notre activité. Nous avons par exemple constaté une baisse de 15% de notre chiffre d’affaires ‘‘camping’’ entre 2010 et 2011 et de 10% entre 2011 et 2012. Néanmoins, nous estimons que l’activité devrait bien repartir d’ici fin 2013 avec un chiffre d’affaires en hausse de 10% ». C’est pourquoi il prévoit d’investir pas moins d'un million de dirhams d’ici 2014.

Même constat pour le camping Terre d’océan de Taghazout près d’Agadir. «Notre activité est rentable, mais nécessite des investissements réguliers afin de maintenir la qualité des infrastructures», raconte Emmanuelle Jeunemaître, propriétaire du camping.

La clientèle de ses campings plébiscitent ce mode de vacances, moins dispendieux. Ainsi les propriétaires de ses établissements remarquent une hausse de la fréquentation des jeunes. «Ils se rabattent sur les nouvelles installations de l’hôtellerie de plein air, qui restent plus accessibles que l’hôtellerie», précise Hakim Ibn Fellam. Seul hic, les établissements comme Diamant Vert doivent faire face à une concurrence accrue des campings sauvages.

Pour remédier à ce problème, le gouvernement a élaboré le projet de loi sur le littoral. Une suite de directives qui prévoient «l’instauration des schémas d’aménagement, de protection, de mise en valeur et de conservation du littoral aussi bien sûr le plan national que régional», relate lematin.ma.

Lu sur lavieeco.com et lematin.ma

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Maroc

Géopolitique

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

vacances

Vacances

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

Tourisme

Où les Africains partent-ils en vacances?

Où les Africains partent-ils en vacances?

AFP

Zimbabwe: Mugabe "désolé" d'avoir dû prolonger ses vacances

Zimbabwe: Mugabe "désolé" d'avoir dû prolonger ses vacances

économie

AFP

Gabon: l'Asie, moteur d'une économie émergente

Gabon: l'Asie, moteur d'une économie émergente

AFP

Zambie: Lungu face

Zambie: Lungu face

Gastronomie

L'attiéké va-t-il devenir une appellation protégée en Côte d'Ivoire?

L'attiéké va-t-il devenir une appellation protégée en Côte d'Ivoire?