mis à jour le

USFP-PI : L’union contre le PJD, mais jusqu’où ?

La Koutla, dans sa version sans PPS, revient sur le devant de la scène. Ainsi en ont décidé les nouveaux patrons de l'USFP et l'Istiqlal, deux composantes historiques de ce bloc démocratique, crée en début des années 90 dans un contexte politique particulier. Aujourd'hui, la situation est certes différente de cette époque, mais une opposition forte et homogène, à l'heure d'un gouvernement conduit par le PJD, nécessite au préalable  une concertation et des actions communes. Les instances dirigeantes des deux partis semblent être conscientes de cette nécessité.

A Rabat, le SG du Parti l’Istiqlal, Hamid Chabat, et le Premier Secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, viennent de signer un document référentiel et un programme d’action commun. Le document rendu public à cette occasion, insiste sur la convergence des efforts des deux partis afin de garantir la mise en ½uvre des dispositions de la Constitution, à travers un dialogue national ouvert à toutes les forces syndicales, sociales et culturelles, y compris les acteurs économiques. Le document prévoit également une coordination concernant la présentation de propositions et projets de lois au Parlement, ayant trait aussi bien aux lois organiques, qu'aux enjeux électoraux (découpage, modes de scrutin) et aux réformes politiques et administratives, dans le cadre de l’édification de l’Etat de droit. Les deux partis s’engagement également à “soutenir les syndicats et à lutter contre la remise en cause des droits syndicaux et des libertés politiques, associatives, culturelles et artistiques”.

Pour faire face à la crise économique et sociale, le PI et l’USFP attèleront à présenter des alternatives aux “politiques d’improvisation du gouvernement”, en matière de réforme de la Caisse de compensation et des régimes de protection sociale. La coordination entre les deux partis se poursuivra lors des prochaines échéances électorales, précise le document, qui annonce également la tenue de colloques nationaux dans plusieurs régions du Royaume, axés sur les différentes réformes entreprises et la concrétisation des dispositions de la Constitution. Une caravane nationale PI-USFP sera également lancée le 11 janvier prochain en vue de créer une atmosphère de mobilisation commune.

Sur le terrain aussi, les deux formations ont convenu d'harmoniser leur action en matière des projets et propositions de loi. Mieux, ils comptent resserrer l'étau autour du gouvernement en misant sur une plus grande coordination de leurs bras syndicaux. D'ailleurs, un comité sera mis en place pour préparer les festivités du 1er mai...

Autrement dit, l'alliance Chabat/Lachgar contre Benkirane ne sera certainement pas comme les autres, mais seule l'épreuve du temps nous édifiera sur la consistance de cette nouvelle alliance duale.

H.Z

 

 

 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé