mis à jour le

L'ancien directeur de campagne de Ali Benflis pour l'élection présidentielle de 2004, Abdelkader Salat, a affirmé hier que l'ex-chef de gouvernement s'est éclipsé de la scène politique après sa défaite pour «éviter l'implosion du pays». «Les circonstances du scrutin de 2004 seront connues un jour ou l'autre. Je peux vous affirmer cependant que des institutions de souveraineté, le pays tout entier étaient divisés à l'issue de ce scrutin», a déclaré M. Salat lors d'une rencontre organisée dans la localité de Sidi Lahcen (Sidi Bel Abbès) par des citoyens et des partisans de Ali Benflis, à qui ils ont lancé un appel afin qu'il se porte candidat à l'élection de 2014. «Benflis est l'homme du changement», a-t-il ajouté, tout en lançant à l'adresse de ses détracteurs : «Ali Benflis ne nourrit ni haine ni rancune envers personne et se tourne désormais résolument vers l'avenir.» Dressant un constat plutôt sombre de la situation politique du pays, marquée par une corruption généralisée et une régression alarmante dans presque tous les domaines, M. Salat estime que dans les conditions actuelles, «seul un homme de la stature de Ali Benflis est capable de faire le consensus et de faire face aussi aux défis auxquels est confronté le pays». Interrogé sur l'éventuelle annonce de la candidature de Benflis, notre interlocuteur, considéré comme l'un de ses plus proches collaborateurs, a indiqué que «ce n'est là qu'une question de temps».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien