mis à jour le

La Fédération algérienne des consommateurs appelle

La Fédération algérienne des consommateurs renouvelle son appel aux autorités pour revoir certains textes de loi (concernant la composition de quelques produits alimentaires) et prendre au sérieux le phénomène de la mauvaise nutrition des Algériens. Elle exhorte aussi les fabricants de boissons et de confiseries, notamment celles qui ne sont pas réglementées, à «réduire les taux de sucre et les additifs alimentaires chimiques entrant dans la préparation de leurs produits», indique le chargé de communication de la fédération, Hacène Menouar. Ce dernier invite les pouvoirs publics à mettre de l'ordre dans les locaux de restauration. «La délivrance d'un registre du commerce doit être stricte en termes d'aménagement des locaux destinés à la restauration», estime M. Menouar.   Tout en attirant l'attention des autorités sur le phénomène de la multiplication des fast-foods aux alentours des établissements scolaires, il regrette le fait que dans ces lieux de consommation, les patrons ne respectent pas les règles élémentaires d'hygiène. «En plus de l'hygiène des locaux et des ustensiles qui fait souvent défaut, il y a l'absence de lavabos et de savons chez les restaurateurs rapides», relève-t-il. Ce qui fait de ces locaux, regrette-t-il, «des lieux de propagation de microbes et de maladies infectieuses». Il n'omet pas de noter, pour ce qui est des constats établis par sa fédération, «l'inefficacité» des bureaux de contrôle d'hygiène au niveau des collectivités locales qui, à ses yeux, «font défaut, et ne jouent pas leur rôle de force publique». M. Menouar relève enfin un problème d'application des lois, notamment celles du respect des règles d'hygiène. Cela étant, pour de nombreuses raisons professionnelles, scolaires et pécuniaires notamment, enfants et adultes fréquentent de plus en plus les fast-foods et autres «commerces» de la bouffe. De telles habitudes sont désormais ancrées dans les moeurs des Algériens. Or, cette restauration rapide est synonyme de mauvaise alimentation. Elle n'est pas sans conséquence sur la santé des consommateurs. C'est ainsi que le corps médical, spécialistes de la nutrition, fédérations et associations des consommateurs tirent la sonnette d'alarme quant aux dangers de la nouvelle habitude alimentaire. «Ce mode de consommation rapide entraîne des effets très néfastes sur le développement mental et physique des Algériens», prévient Hacène Menouar.  Celui-ci cite, comme première conséquence majeure, l'obésité dont le taux est en hausse en Algérie. Toujours selon lui, «c'est un taux qui devient alarmant avec toutes les autres maladies qui en découlent : le diabète, l'hypertension, les accidents cardiovasculaires, les troubles cologastriques...». M. Menouar explique que cette habitude désormais ancrée dans notre société «est due à plusieurs facteurs dont l'évolution du niveau de vie, qui permet aux consommateurs de déjeuner hors du domicile malgré la flagrante différence de prix par rapport aux repas pris à la maison». Il ajoute aussi comme autres facteurs de la consommation rapide «l'éclatement de la famille, le travail des deux parents et le phénomène de contagion des modes de vie occidentaux qui 'ravagent les c½urs' de nos jeunes».  Ainsi, consciente des dangers qu'entraîne cette malbouffe à long terme, cette fédération ne cesse de sensibiliser les consommateurs pour une alimentation saine et équilibrée. «La campagne de sensibilisation est permanente et ne s'arrêtera jamais. Elle est destinée aux consommateurs d'abord, et surtout aux jeunes et adolescents qui sont les plus concernés par ce phénomène, puis les restaurateurs qui doivent alléger les repas et améliorer leurs compositions ainsi que l'hygiène de leurs locaux», insiste M. Menouar.

consommateurs

Inflation

Pourquoi tout coûte toujours plus cher pendant le Ramadan?

Pourquoi tout coûte toujours plus cher pendant le Ramadan?

Djamila Ould Khettab

Revue de presse. Les Algériens, premiers consommateurs de café du Maghreb

Revue de presse. Les Algériens, premiers consommateurs de café du Maghreb

Actualités

Organisation des consommateurs du Burkina : La publicité mensongère de FRUTELLI

Organisation des consommateurs du Burkina : La publicité mensongère de FRUTELLI

loi

AFP

Kenya: le pouvoir veut changer la loi électorale

Kenya: le pouvoir veut changer la loi électorale

AFP

Tunisie: manifestation contre une loi controversée d'amnistie

Tunisie: manifestation contre une loi controversée d'amnistie

AFP

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi