mis à jour le

Egypte: l'interdiction des Frères musulmans maintenue après le rejet d'un référé

Un tribunal égyptien rejette mercredi la demande en référé des Frères musulmans de suspendre un jugement récent interdisant la confrérie islamiste du président Mohamed Morsi, destitué et arrêté par l'armée il y a quatre mois.

Mais la justice doit toujours statuer en appel au fond sur le jugement d'un tribunal de première instance qui avait, le 23 septembre, interdit l'influente confrérie vieille de 85 ans et gelé ses avoirs financiers jusqu'à ce que ses leaders soient jugés pour des faits criminels qui leur sont reprochés.

Mercredi, un tribunal des référés a jugé irrecevable une demande des Frères musulmans de suspendre ce jugement et donc d'autoriser à nouveau la confrérie et lui rendre la jouissance de ses avoirs dans l'attente d'un jugement final au fond, selon des sources judiciaires concordantes et l'agence de presse gouvernementale MENA. 

M. Morsi, premier président élu démocratiquement en Egypte, avait été arrêté et destitué le 3 juillet par l'armée et est actuellement jugé pour "incitation au meurtre" de manifestants en 2012. Depuis le 14 août, le nouveau pouvoir mis en place par les militaires réprime dans le sang les manifestations des pro-Morsi: plus d'un millier de manifestants ont été tués et plus de 2.000 Frères musulmans arrêtés.

Comme M. Morsi, la quasi-totalité des leaders des Frères musulmans ont été arrêtés et sont jugés pour divers degrés d'implication présumée dans le meurtre de manifestants anti-Morsi du temps où ils étaient au pouvoir. Les Frères avaient largement remporté les législatives de fin 2011 et M. Morsi avait été élu président six mois plus tard.

 

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

musulmans

AFP

Rwanda: comparution de 44 musulmans accusés de "terrorisme"

Rwanda: comparution de 44 musulmans accusés de "terrorisme"

AFP

Au Caire, rencontre entre dignitaires musulmans et chrétiens

Au Caire, rencontre entre dignitaires musulmans et chrétiens

AFP

Attentat en Egypte: le pouvoir accuse les Frères musulmans

Attentat en Egypte: le pouvoir accuse les Frères musulmans