mis à jour le

Revue de presse. 3G : Trop cher l’abonnement ?

Lu sur Horizons

La téléphonie de troisième génération (3G) n'a pas fini de parler d'elle ! L'annonce par les pouvoirs publics de l'introduction de cette technologie qui permettra aux utilisateurs l'accès à Internet, le visionnage de vidéos, voire d'émissions de télévision et la visiophonie à partir de décembre, suscite l'intérêt des consommateurs.

« Les prix de la 3G qu'affichent, ici et là, certains opérateurs, ne sont guère rassurants. 2.500 DA l'abonnement mensuel, c'est exorbitant », estime Mustapha Zebdi, président de l'Association de protection et d'orientation des consommateurs (Apoc). Selon lui, ces prix sont injustifiables.

Et pour cause, « les équipements pour l'installation de la 3G en Algérie sont en fin de série et bas de gamme, cédés à des prix pas élevés », affirme-t-il, en rappelant que les pouvoirs publics ont accordé des facilités aux opérateurs de la téléphonie pour accélérer le processus de la 3G et ce, au bénéfice des citoyens.

Sauf qu'avec ces prix, ce ne sera qu'une certaine catégorie de citoyens qui va en profiter. « Cela fait longtemps que les citoyens attendent la 3G. Et, aujourd'hui, qu'elle est toute prochaine, on la rend inaccessible pour une grande partie de la population », regrette le président de l'Apoc. De son côté, l'expert en télécommunications, Younès Grar, estime qu'un abonnement à 2.500 DA par mois ne peut être destiné qu'à une certaine couche sociale.

De ce fait, il soupçonne les opérateurs de profiter de la 3G pour se remplir les poches. L'idéal, selon lui, serait de proposer une offre de base, avec un volume d'accès limité pour permettre aux citoyens de se frotter à cette technologie. Une offre d'entrée en quelque sorte dont l'abonnement ne devrait pas dépasser les l.000 DA/mois. « Maintenant, si le citoyen veut plus, un volume plus important, il en payera le prix mais ce sera son choix », explique-t-il. L'autre inconvénient qui compliquera l'accès à la 3G, d'après le président de l'Apoc, c'est l'obligation de changer de numéro de téléphone.

« Comme nous n'avons pas accès, en outre, aux services de l'itinérance et de la portabilité itinérante, la 3G ne sera pas disponible dans les régions où les opérateurs n'ont pas de réseau. Si nous sommes abonnés à Nedjma, par exemple, et que nous nous déplaçons dans une région que cet opérateur ne couvre pas, nous ne pourrons pas balancer vers un autre réseau et, par conséquent, on ne peut pas bénéficier de ce service », constate M. Zebdi.

Dans ce contexte, M. Grar s'interroge sur le pourquoi du changement de numéro de téléphone pour la 3G alors que, techniquement, il est possible de garder l'ancienne puce. « C'est l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) qui a instruit les opérateurs d'obliger leurs clients à changer de numéro pour bénéficier de la 3G. C'est une décision prise sans consultation des experts et qui complique l'accès à cette technologie aux citoyens », déplore M. Grar en faisant savoir que cette décision a été prise probablement pour identifier les puces sur le marché. Mais, poursuit-il, comme les prix de la 3G sont élevés, un certain nombre de puces seulement pourrait être identifié.

A ce propos, le chargé de communication de l'ARPT, Ingachen, a reconnu que cette dernière a bien formulé cette instruction mais qu'aucun commentaire ne peut être fait à ce propos en ce moment. « Tant que la 3G n'est pas encore effective, nous ne pouvons pas nous y prononcer. Mais il faut savoir que la puce 3G pourrait être utilisée pour la 2G », affirme-t-il. Ce qui signifie que si le client ne veut pas changer de numéro de téléphone et voudrait accéder à la 3G, il se retrouvera avec une autre puce et par conséquent, un deuxième appareil téléphonique. De leur côté, les revendeurs de d'appareils téléphoniques n'ont pas encore, ou très rarement, mis les téléphones et tablettes 3G sur le marché.

The post Revue de presse. 3G : Trop cher l’abonnement ? appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

3G

La rédaction

3G : Gare

3G : Gare

La rédaction

Nedjma : Ged promet une 3G de qualité

Nedjma : Ged promet une 3G de qualité

La rédaction

Algérie : faut-il changer de numéro de téléphone pour passer

Algérie : faut-il changer de numéro de téléphone pour passer