mis à jour le

Une famille d'éléphants dans l'Ambroseli National Park au sud-est du Kenya. Octobre 2013 REUTERS/Thomas Mukoya
Une famille d'éléphants dans l'Ambroseli National Park au sud-est du Kenya. Octobre 2013 REUTERS/Thomas Mukoya

La perte d’un proche affecte durablement les éléphants

Une étude anglo-saxone révèle les conséquences psychologiques dramatiques des abattages de masses commis par l’Homme sur les éléphants.

Jusqu’au milieu des années 1990, l’abattage d’éléphants n'était pas uniquement réalisé par des braconniers véreux, mais se déroulait aussi sur l'ordre des responsables de réserves naturelles africaines. Dans la partie australe du continent notamment, la présence massive de certaines espèces était perçue comme une menace pour l’environnement. On craignait alors de voir ces grands mammifères dévorer l’intégralité des plantes, ou déraciner les arbres.

Or, Sciencemag révèle que c’est précisément ces mesures préventives qui ont rendu l’éléphant dangereux pour son milieu. Le magazine cite les conclusions d'un groupe de scientifiques anglo-saxon qui a observé chez certains individus, des perturbations du comportement témoignant de désordres post-traumatiques. Ces séquelles les poussent parfois à attaquer violemment d’autres animaux.

Les scientifiques relèvent le cas d'éléphants mâles orphelins de Pilanesberg et d’une réserve voisine, qui ont  attaqué et tué 107 rhinocéros au cours d'une période de 10 ans. Un fait inhabituel. « Les résultats de cette etude sont inédits, car c’est la première à démontrer empiriquement, un lien direct entre les effets de l’abattage et des blessures psychosociales » professe Lori Marino, neuroscientifique à l’université d’Atlanta.

Lu sur Sciencemag

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice  Au Mali, l'Assemblée nationale privée d'électricité pour impayés  En Gambie, la fin de la dictature pousse de nombreux migrants à revenir au pays 

braconnage

Wildlife

Sauver les grands singes, c’est contribuer au développement de l'Afrique

Sauver les grands singes, c’est contribuer au développement de l'Afrique

Wildlife

Un robot rhinocéros pour lutter contre le braconnage

Un robot rhinocéros pour lutter contre le braconnage

Wildlife

L'extinction des guépards pourrait être aussi rapide que leur vitesse de pointe

L'extinction des guépards pourrait être aussi rapide que leur vitesse de pointe

éléphants

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Wildlife

Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore

Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore

AFP

CAN-2017: les anciens Eléphants jugent les tenants du titre

CAN-2017: les anciens Eléphants jugent les tenants du titre

science

AFP

Face

Face

Science

Un insecte pourrait changer l'avenir des scientifiques africains

Un insecte pourrait changer l'avenir des scientifiques africains

E=mc2

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales