mis à jour le

RDC: l'armée annonce une offensive imminente contre les rebelles rwandais FDLR

Kinshasa a annoncé mardi qu'après sa victoire sur les rebelles du M23, l'armée allait lancer "incessamment" une offensive contre les rebelles hutus rwandais FDLR présents dans l'Est de la République démocratique du Congo.

"Il n'y a plus de place dans notre pays pour quelque groupe irrégulier que ce soit", a déclaré le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, ajoutant: "Le M23 était en tête de liste, ils ont été remplacés par les FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda). On va s'occuper de les désarmer."

La victoire obtenue mardi contre les rebelles du M23 "n'a pas pour conséquence de mettre un terme aux efforts de normalisation de notre pays", et "cela se conrétisera par l'offensive que va lancer incessamment" l'armée contre les différentes milices qui pullulent dans la moitié est du pays, a ajouté M.Mende.

Après les FDLR, "ce sera les ADF-NALU et la LRA (rebelles ougandais,ndlr) puis les FNL" burundais et ensuite les différentes milices congolaises, a ajouté le ministre. 

Arrivées sur le territoire congolais en 1994, les FDLR regroupent des extrémistes hutus dont un certain nombre ont participé au génocide rwandais. Le gouvernement congolais a depuis lors été régulièrement accusé de les instrumentaliser et les soutenir dans sa lutte contre certains groupes rebelles soutenus par le Rwanda et l'Ouganda.

Les FDLR, les Forces démocratiques alliées (ADF NALU), l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) les Forces nationales de libération (FNL) et une myriade de groupes armés congolais règnent en maître, parfois depuis des années, sur des portions du territoire national où l'Etat s'est montré jusque-là incapable d'asseoir son autorité.

Le président congolais Joseph Kabila avait enjoint le 30 octobre tous les groupes armés présents sur le territoire à rendre les armes volontairement sous peine de s'exposer "à une opération de désarmement forcé aussi vigoureuse que celle en cours" contre le M23. 

AFP

Ses derniers articles: L'Afrique du Sud rend hommage  L'industrie sud-africaine vent debout contre la toute nouvelle taxe carbone  Ethiopie: les Sidama prêts au bras de fer pour obtenir leur propre région 

l'armée

AFP

Les missiles de l'armée française n'étaient "pas entre des mains libyennes", assure Paris

Les missiles de l'armée française n'étaient "pas entre des mains libyennes", assure Paris

AFP

Missiles de l'armée française en Libye: Tripoli réclame des explications "urgentes"

Missiles de l'armée française en Libye: Tripoli réclame des explications "urgentes"

AFP

Algérie: l'armée réitère son soutien au président, après l'expiration du délai d'intérim

Algérie: l'armée réitère son soutien au président, après l'expiration du délai d'intérim

offensive

AFP

Libye: Haftar décidé

Libye: Haftar décidé

AFP

Algérie: offensive judiciaire contre patrons et hauts responsables

Algérie: offensive judiciaire contre patrons et hauts responsables

AFP

En Libye, Haftar poursuit son offensive sur Tripoli, des dizaines de morts

En Libye, Haftar poursuit son offensive sur Tripoli, des dizaines de morts

rebelles

AFP

Centrafrique: des chefs rebelles nommés "conseillers militaires"

Centrafrique: des chefs rebelles nommés "conseillers militaires"

AFP

L'Ethiopie annonce qu'un millier de rebelles oromo ont déposé les armes

L'Ethiopie annonce qu'un millier de rebelles oromo ont déposé les armes

AFP

Manifestations au Soudan: un leader de l'opposition, des rebelles arrêtés

Manifestations au Soudan: un leader de l'opposition, des rebelles arrêtés