mis à jour le

Centrafrique : des ex-rebelles pillent et incendient une centaine de maisons

Des hommes armés issus de l'ex-coalition rebelle Séléka, qui a mené le coup d'Etat contre François Bozizé, ont pillé et incendié vendredi une centaine d'habitations dans deux villages de l'ouest du pays, ont indiqué des sources militaires africaines ce lundi. Il s'agit du village de Vacap et une partie du village Yongoro, situé à environ 400 km au nord-ouest de Bangui. "Tous les biens des villageois sont brûlés. Ces derniers sont tous en brousse", a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat un officier de la force africaine en Centrafrique (Misca), sans faire état de morts ou de blessés. D'après un témoin, qui s'est confié à l'AFP, "il était 11H00 (10H00 GMT) lorsque ces ex-Séléka ont fait irruption dans notre village. Ils ont commencé par tirer en l'air, ont cassé les portes des maisons, ont pillé nos biens avant de mettre le feu aux maisons".

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Centrafrique

AFP

A l'ONU, la Centrafrique en crise craint de retomber dans l'oubli

A l'ONU, la Centrafrique en crise craint de retomber dans l'oubli

AFP

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

AFP

La Centrafrique risque un nouveau conflit, selon Guterres

La Centrafrique risque un nouveau conflit, selon Guterres