mis à jour le

RDC : le ministre des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo (RDC), Raymond Tshibanda, est retourné ce samedi à Kampala, la capitale ougandaise, pour poursuivre les négociations avec les rebelles du M23. Pour le moment, les négociations de Kampala n'ont rien donné alors que Kinshasa et le M23 négocient depuis décembre pour trouver une solution à la crise dans l'est du pays. Le retour à Kampala du chef de la diplomatie congolaise a lieu alors que les forces armées congolaises infligent défaite sur défaite depuis plus d'une semaine aux rebelles du M23. Selon un responsable de l'Onu, les combats dans l'est du pays sont "entrés dans leur phase finale".

RDC

AFP

Manifestants réprimés en RDC : l'UE veut que les responsables soient "jugés"

Manifestants réprimés en RDC : l'UE veut que les responsables soient "jugés"

AFP

"L'Etat n'existe pas": un responsable protestant entre

"L'Etat n'existe pas": un responsable protestant entre

AFP

La RDC révise son code minier pour tirer profit du boom du cobalt

La RDC révise son code minier pour tirer profit du boom du cobalt

ministre

AFP

Violences policières en RDC: une ministre "ne comprend pas"

Violences policières en RDC: une ministre "ne comprend pas"

AFP

Madagascar: la ministre de la Justice nie avoir accepté un pot-de-vin d'un évadé français

Madagascar: la ministre de la Justice nie avoir accepté un pot-de-vin d'un évadé français

AFP

Côte d'Ivoire: ouverture du procès d'un ancien ministre de la Défense de Gbagbo

Côte d'Ivoire: ouverture du procès d'un ancien ministre de la Défense de Gbagbo

Affaires

AFP

Afrique du Sud: l'inventaire des affaires Zuma

Afrique du Sud: l'inventaire des affaires Zuma

AFP

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans des affaires de corruption

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans des affaires de corruption

AFP

"Biens mal acquis": la défense dénonce une "ingérence dans les affaires d'un Etat souverain"

"Biens mal acquis": la défense dénonce une "ingérence dans les affaires d'un Etat souverain"