mis à jour le

On vous le dit

De nombreux documents exigés du citoyen «ne sont pas nécessaires»   Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des  Collectivités locales, Tayeb Belaïz, a estimé, jeudi à Oran, que de nombreux documents  administratifs exigés du citoyen «ne sont pas nécessaires». Dans son intervention à l'occasion de l'installation du nouveau wali d'Oran, Abdelghani Zaâlane, le ministre a précisé que «près de 50% des documents  exigés du citoyen pour constituer les différents dossiers administratifs ne sont pas nécessaires». «Cette pléthore de documents ne figure dans aucun texte législatif,  instruction ou arrêté», a-t-il souligné, ajoutant que «l'exigence de ces pièces administratives n'est que le fait d'individus». Pour le ministre, ce problème se pose différemment d'une wilaya à une  autre, tout en assurant que ces documents non nécessaires disparaîtront et ne seront plus exigés de l'administré. Dans ce contexte, le ministre a annoncé que des textes sont en cours  de préparation pour alléger le nombre de documents exigés par l'administration et soulager le citoyen de fastidieuses démarches.      Factures insolites de Sonelgaz   Plusieurs citoyens ont été étonnés des récentes factures concernant les consommations d'électricité et du gaz du 3e trimestre de cette année, car les montants ne reflétaient pas la consommation réelle, surtout durant la période estivale. En effet, des factures de 200 DA et 300 DA seulement ont été adressées aux abonnés sans explication aucune. Les citoyens redoutent un cumul lors de la prochaine facture, qui risque de faire mal au porte-monnaie. Il est clair que cette anomalie de Sonelgaz va être récupérée par les services concernés et répercutée lors du prochain trimestre, et ce, au grand dam des citoyens qui doivent, une fois de plus, payer les erreurs des autres. Un manager général consultant   La chaîne de télévision El Djazaïria innove dans ses émissions sportives en faisant participer un manager général d'un grand club de football algérois comme consultant. Logiquement, ce genre de pratique n'est pas déontologique dans la mesure où la neutralité s'efface devant la partialité. De ce fait, plusieurs intervenants du monde footballistique national ont relevé cet «antijeu» qui fait grincer les dents. Dans d'autres médias, un consultant est vite remplacé, dès lors qu'il assume une fonction en rapport avec l'émission. Il se trouve maintenant que la chaîne en question veut lancer un nouveau concept avec lequel il sera certainement difficile de faire la part des choses. L'hypertension au menu d'un congrès scientifique   Le 11e Congrès de la Société algérienne de l'hypertension artérielle (Saha) aura lieu demain et le 3 novembre au Sheraton, Alger, avec au programme  8 sessions thématiques au menu de cette rencontre scientifique, qui sera encadrée par des experts algériens et étrangers. Plus de 600 praticiens prendront part à cette manifestation scientifique, entrant dans le cadre de la formation médicale continue. Pour le Pr Hacène Chibane, président de la Saha, «une meilleure formation des praticiens et une sensibilisation de la population avec prise de décisions dans le domaine de la prévention constituent les deux piliers pour asseoir une stratégie de lutte contre le fléau de l'hypertension artérielle».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien