mis à jour le

Libération des otages au Niger : Paris martèle qu'il n'y a pas eu de rançon

Le gouvernement français campe sur ses positions et ne cesse de marteler sur les différents plateau de télévisions qu'il n'y a pas eu de rançons versée contre la libération des quatre otages français au Niger. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a affirmé bec et ongle sur la chaîne BFMTV que la France n'a versée aucune rançon aux ravisseurs. Même son de cloche pour le ministre délégué aux Relations avec le Parlement Alain Vidalies, qui a répété sans relâche ce jeudi matin sur i>TELE que "la France ne verse pas de rançon". "La parole de la France a son importance. Il n'y a pas eu de rançon versée. C'est l'application d'un principe posé avant que cette affaire ne soit dénouée, qui vaut pour les autres affaires, pour les autres otages, c'est que la France ne verse pas de rançon", a déclaré le ministre.

libération

AFP

Mauritanie: appel d'ONG pour la libération d'un condamné pour blasphème

Mauritanie: appel d'ONG pour la libération d'un condamné pour blasphème

AFP

Libération d'une humanitaire suisse enlevée au Darfour

Libération d'une humanitaire suisse enlevée au Darfour

AFP

Nigeria: libération d'un prêtre italien enlevé dans le sud

Nigeria: libération d'un prêtre italien enlevé dans le sud

otages

AFP

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

AFP

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

AFP

Deux Italiens otages de l'EI en Libye libérés

Deux Italiens otages de l'EI en Libye libérés

Niger

AFP

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

AFP

Le Niger élabore une politique de sécurité et lutte anti-terrorisme

Le Niger élabore une politique de sécurité et lutte anti-terrorisme

AFP

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés