mis à jour le

COTE D’IVOIRE: Les ruptures d’antirétroviraux ne favorisent pas la PTME

ABIDJAN , 30 oct (IPS) - Au centre de santé communautaire de Cocody-Anono, au sud-est d'Abidjan, la capitale économique ivoirienne, Bertine Bahi*, 32 ans, est assidue aux séances de sensibilisation sur la Prévention de la transmission mère-enfant (PTME) destinée aux femmes séropositives.

IPS Inter Press Service

Ses derniers articles: Etats-Unis: denouvelles garanties pour le développement  CARAIBES: Un scientifique avertit sur la catastrophe du changement climatique  PACIFIQUE: La corruption défavorise des étudiants