mis à jour le

Egypte : des policiers sur le campus d'al-Azhar pour disperser les pro-Morsi

La police égyptienne a pénétré ce mercredi sur le campus d'al-Azhar pour disperser des manifestations de soutien au président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, lors de la première intervention policière dans une université depuis 2010. Le ministère de l'Intérieur a annoncé avoir envoyé des policiers à la demande du président de l'université, l'un des plus prestigieux centres d'études islamiques du monde et après que le parquet a donné son accord pour une telle intervention.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Egypte

AFP

Rares manifestations anti-Sissi en Egypte

Rares manifestations anti-Sissi en Egypte

AFP

Début du référendum en Egypte pour prolonger la présidence de Sissi

Début du référendum en Egypte pour prolonger la présidence de Sissi

AFP

Oscars: Rami Malek, "pharaon d'Hollywood" célébré en Egypte

Oscars: Rami Malek, "pharaon d'Hollywood" célébré en Egypte

policiers

AFP

Togo: des policiers formés au maintien de l'ordre pour éviter les dérapages

Togo: des policiers formés au maintien de l'ordre pour éviter les dérapages

AFP

Niger: deux policiers tués lors d'une  attaque inédite aux portes de Niamey

Niger: deux policiers tués lors d'une attaque inédite aux portes de Niamey

AFP

Niger: deux policiers tués lors d'une  attaque inédite aux portes de Niamey

Niger: deux policiers tués lors d'une attaque inédite aux portes de Niamey

campus

AFP

Tunisie: sur l'ex campus de Kais Saied, on se réjouit d'une "révolution des urnes"

Tunisie: sur l'ex campus de Kais Saied, on se réjouit d'une "révolution des urnes"

AFP

RDC: une coiffure afro fait polémique sur un campus

RDC: une coiffure afro fait polémique sur un campus

AFP

La tension persiste sur le campus de Lomé malgré la libération d'étudiants

La tension persiste sur le campus de Lomé malgré la libération d'étudiants