mis à jour le

Chlef : onze manifestants devant le juge

Onze manifestants arrêtés la semaine dernière à Zeboudja, au nord-est de Chlef, seront jugés aujourd'hui, par le tribunal correctionnel de Ténès, pour «attroupement armé», «destruction de biens d'autrui» et «port d'arme blanche». Neuf d'entre eux sont détenus à la prison de Ténès et les deux autres comparaitront en citation directe. Les accusés, âgés entre 18 et 40 ans, ont été arrêtés les ww et 24 octobre lors d'une manifestation contre le mauvais état de la voie reliant le douar Sidi Bouali au siège de la commune de Zeboudja. Ils ont bloqué la route et fermé les sièges de l'APC et de la daïra, réclamant la présence du wali de Chlef pour lui exposer de vive voix leurs doléances. Malheureusement, le mouvement de protestation a dégénéré, entraînant des heurts au centre de la commune. Les forces de l'ordre dépêchées en renfort ont dû user de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Le calme est tout de même revenu et un appel urgent a été lancé aux autorités officielles pour apaiser la situation tendue entre les responsables locaux et la population concernée.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

manifestants

AFP

Guinée: des dizaines de milliers de manifestants réclament des élections locales

Guinée: des dizaines de milliers de manifestants réclament des élections locales

AFP

Nigeria: des centaines de manifestants contre le géant pétrolier Shell

Nigeria: des centaines de manifestants contre le géant pétrolier Shell

AFP

Kenya: deux manifestants tués par la police

Kenya: deux manifestants tués par la police

juge

AFP

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Gambie: le nouveau président juge les menaces "exagérées"

Gambie: le nouveau président juge les menaces "exagérées"