mis à jour le

Somalie: l'ONU va approuver l'envoi de 4.000 hommes supplémentaires

Le Conseil de sécurité des Nations unies va prochainement approuver l'envoi de 4.000 soldats supplémentaires en Somalie pour renforcer la Force africaine qui lutte contre les islamistes shebab, ont révélé des diplomates mercredi.

Ce contingent portera à près de 22.000 le nombre de soldats de l'Union africaine (UA) engagés au sein de sa force d'intervention, l'Amisom, forte actuellement de 17.700 hommes.

Liés à Al-Qaïda, les shebab ont été contraints d'abandonner la totalité de leurs bastions du centre et du sud de la Somalie après avoir été chassés de Mogadiscio en 2011 par l'Amisom, épaulant les troupes somaliennes.

Mais la force de l'UA a été "stoppée dans son élan" précisément en raison d'un manque de troupes, selon Jan Eliasson, secrétaire général adjoint de l'ONU.

Les shebab ont revendiqué la sanglante attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi en septembre, qui a fait 67 morts.

Les shebab (Les jeunes, en arabe) "sont mobiles. Ils parviennent à recruter et entraîner un nombre conséquent de jeunes hommes frustrés, sans emploi", a déclaré M. Eliasson, lors d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la Somalie.

Dans la foulée, le secrétaire général adjoint a réitéré l'appel de Ban Ki-moon et de l'Union africaine pour que l'Amisom bénéficie d'un "sérieux coup de pouce temporaire". 

L'UA a dit avoir besoin de 2.500 soldats d'infanterie et 1.800 troupes de soutien.

La Grande-Bretagne est en train de rédiger la résolution qui prévoit l'envoi des soldats supplémentaires. Le texte devrait être soumis au vote du Conseil de sécurité à la mi-novembre.

L'Amisom, déployée en Somalie depuis 2007 pour combattre les shebab, est financée par l'ONU et l'Union européenne. Elle est essentiellement composée de soldats ougandais, burundais et kényans.

Malgré la présence d'un contingent militaire éthiopien non intégré à l'Amisom, la Force africaine se plaint de manquer de ressources pour étendre sa présence au-delà des localités déjà conquises.

AFP

Ses derniers articles: Dans les ténèbres de Freetown, un dimanche d'après inondations  Zimbabwe: retour du vice-président soigné en Afrique du Sud  Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe 

l'ONU

AFP

Sahara occidental: l'ex-président allemand Koehler nouvel émissaire de l'ONU

Sahara occidental: l'ex-président allemand Koehler nouvel émissaire de l'ONU

AFP

Mali: deux attaques contre l'ONU font neuf morts dont un Casque bleu

Mali: deux attaques contre l'ONU font neuf morts dont un Casque bleu

AFP

Mali: neuf enfants soldats remis

Mali: neuf enfants soldats remis

hommes

AFP

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

AFP

Egypte: la police tue 4 hommes accusés d'implication dans un attentat

Egypte: la police tue 4 hommes accusés d'implication dans un attentat

AFP

La Côte d'Ivoire envoie 150 hommes

La Côte d'Ivoire envoie 150 hommes