mis à jour le

Tunisie

La semaine dernière, le Premier Ministre actuel, Ali Laarayedh, s’engageait à ce que lui et son gouvernement démissionnent dans un délai de trois semaines. Un point convenu entre les parties prenantes au Dialogue national qui a lieu en Tunisie, afin de trouver une issue à la crise politique que traverse le pays depuis l’assassinat en juillet dernier d’un député. Depuis vendredi 25 octobre, les spéculations vont bon train sur l’identité du prochain Premier Ministre. Alors qu’une commission spéciale aurait choisit 4 candidats, parmi la vingtaine de personnes proposées et doit annoncer dans la semaine son choix, le presse n’en finissaitt pas de supposer, avant qu’une liste de huit noms soient finalement proposés.

Une du journal La Presse le 17 octobre 2013

Les paris sont lancés depuis quelques jours en Tunisie sur l’identité du prochain Premier Ministre. Les médias proposent chaque jour un nouveau candidat potentiel. Les listes n’en finissent pas. Une vingtaine de noms a été proposée par les partis politiques participants au Dialogue national, dimanche 27 octobre.

Finalement voici la liste des candidats retenus contient 8 noms :

Ahmed Mestiri,
Chaouki Tabib,
Jalloul Ayed,
Kais Saïd,
Mansour Maala,
Mohamed Nacer,
Mutapha Kamel Nabli,
Radhi Meddeb

Hier Kais Saïd, Radhi Meddeb et Chaouki Tabib n’ont finalement pas été retenus, d’aprés le site de la radio Shems FM. Le choix va donc se faire entre Ahmed Mestiri, Mansour Maala, Mohamed Nacer, Mutapha Kamel Nabli et Jalloul Ayed.

Sur Internet, comme dans les journaux des listes de personnalités ont été publiés. Le site du magazine Leaders présentait une sélection de huit candidats avec quelques informations biographiques rapides

Ahmed Mestiri, 88 ans, ancien ministre de Bourguiba, fondateur du MDS
Abdelkrim Zbidi, 63 ans, ancien ministre de la défense
Elyès Jouini, 48 ans, vice-président de l'université de Paris-Dauphine, ancien ministre chargé des réformes économiques
Jalloul Ayed, 62 ans, ancien ministre des finances, ancien président du comité de direction de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur
Mohamed Ennaceur, 79 ans, ancien ministre des affaires sociales
Mansour Moalla, 83 ans, ancien ministre des finances, fondateur de la BIAT et de l'IACE
Mustapha Kamel Nabli, 65 ans, ancien gouverneur de la BCT
Sadok Rabah, 66 ans, ancien ministre du transport

Lundi 28 octobre le site de la radio Shems FM proposait une liste à peine différente :

Abdelkrim Zebidi, ancien ministre de la Défense
Ahmed Mestiri, ancien ministre de Bourguiba et fondateur du PSD
Chawki Tbib, bâtonnier de l’Ordre national des avocats
Jalloul Ayed, ancien ministre des Finances 
Kais Said, professeur en droit constitutionnel
Mustapha Kamel Nabli, ex gouverneur de la Banque Centrale
Mansour Malaa, ancien ministre
Mohamed Nasser, ancien ministre des affaires sociales
Radhi Meddeb, expert économique

Dimanche le journal francophone Le Temps titrait : « Qui succèdera à Ali Laarayedh ? » et publiait en une la photo de 7 candidats potentiels.

Le site de la radio Mosaique FM rapportait que la Commission du processus gouvernemental avait déjà choisit quatre candidats.

Lundi 28 octobre, une réunion a lieu pour examiner la liste des noms proposés et mettre au point des critères de sélection.

Sur Twitter on pouvait lire des remarques sur la moyenne d’age des candidats, encore une fois peu représentatifs de de la population.

Si pendant quelques temps, Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, organisation parraine du Dialogue Nationale a été présentée comme candidate potentille par les médias, cette dernière a toujours affirmé ne pas vouloir accepter de poste. Elle était pourtant la seule femme candidate nommée.

Sur un ton plus léger, dimanche le site de la radio Shems FM publiait un post intitulé : «Chams Eddine Bacha Premier Ministre ? » Cet humoriste ne briguera jamais le poste, mais ses remarques ont fait sourire.

Sana Sbouai

Slate Afrique les blogs

Ses derniers articles: Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Egypte: hommage paradoxal aux manifestants anti-régime militaire 

Tunisie

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Panser les plaies de la dictature, le défi de la Tunisie

Panser les plaies de la dictature, le défi de la Tunisie

AFP

La Tunisie

La Tunisie