mis à jour le

un calvaire pour les automobilistes

Deux jours après la fermeture des deux tunnels implantés dans les monts de Bouzegza ( wilaya de Boumerdès) dans le sens Alger-Constantine, la circulation est infernale. Un bouchon monstre s'est formé à l'entrée des deux tunnels, a-t-on constaté, hier, lors de notre virée sur place. Les services des travaux publics ont procédé à la fermeture des deux ouvrages sens Alger-Constantine en déviant la circulation vers le sens Bouira-Alger sur près de 5 kilomètres, a-t-on constaté. Cette fermeture partielle pour des travaux d'installation des équipements de sécurité contraint les automobilistes à emprunter la RN5 pour éviter d'éventuels embouteillages au niveau des deux ouvrages. Un premier accident a été enregistré vendredi dernier, à l'entrée du tunnel de Bouzegza, a-t-on appris de sources locales. «L'ANA a opté pour cette procédure de déviation de la circulation pour permettre aux équipes de l'entreprise allemande Schneider en charge de l'installation des équipements de sécurité et l'achèvement de toutes les opérations spécifiques à ces deux ouvrages de travailler dans de bonnes conditions», a précisé un ouvrier rencontré sur place. Le chef de projet de l'entreprise allemande, que nous avons sollicité sur place sur la nature de ces opérations, n'a pas voulu nous répondre en déclarant que c'est l'Agence nationale des autoroutes (ANA) qui est habilitée à communiquer avec les médias. Des automobilistes que nous avons interrogés à la sortie de Lakhdaria ont confirmé les difficultés à circuler sur cette voie. «J'ai appris, via la presse, que les tunnels sont fermés pour travaux. Je vais emprunter la RN5 pour éviter les bouchons à proximité des tunnels d'autant plus que la circulation devient infernale à chaque fois qu'ils effectuent des travaux», a déclaré un automobiliste venant de la wilaya d'Annaba en direction d'Alger. Des équipements de sécurité inopérants  Les quelques ouvriers rencontrés hier au niveau des tunnels de Bouzegza ont confirmé que les deux ouvrages ont été livrés à la circulation sans aucune commodité ni équipement de sécurité. Ils témoignent : «Le système de ventilation et d'aération, pourtant existant, n'a jamais fonctionné. Il est opérationnel juste en cas d'accident et je témoigne que plusieurs accidents ont été enregistrés à l'intérieur des tunnels. Cet équipement pourtant indispensable pour dégager la fumée n'a jamais été opérationnel.» Interrogés à propos de la nature des travaux, la même source a précisé que la société allemande est en charge d'installer les supports des caméras de surveillance le long des tunnels et le téléphone. Outre ces équipements, un tableau géant numérique sera installé à l'entrée du premier tunnel de Bouzegza. Il s'agit d'un panneaux à message variable qui servira comme de plaque de signalisation avertissant les usagers de cette route en cas de danger ou autres travaux au niveau des tunnels, a indiqué une source de l'ANA, qui a précisé que les travaux qu'exécute la société allemande vont permettre un achèvement total de toutes les opérations. 

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

automobilistes

La rédaction

Revue de presse. Essence “polluée”

Revue de presse. Essence “polluée”

Actualités

Piège aux clous contre les automobilistes de banque : Plus de 66 millions de FCFA emportés

Piège aux clous contre les automobilistes de banque : Plus de 66 millions de FCFA emportés

Actualités

Piège aux clous contre les automobilistes de banque : Plus de 66 millions de FCFA emportés

Piège aux clous contre les automobilistes de banque : Plus de 66 millions de FCFA emportés