mis à jour le

Ali Benflis annoncera sa candidature fin 2013

L'ancien chef de gouvernement est décidé à prendre part à l'élection présidentielle malgré le flou qui continue à entourer l'échéance du côté officiel. De nouveaux comités de soutien, constitués de personnalités indépendantes et partisanes, sont mis en place dans de nombreuses wilayas pour servir de support de campagne. La date n'est pas encore fixée, mais une chose est certaine. Selon une source crédible, Ali Benflis, annoncera officiellement sa candidature à la magistrature suprême lors des joutes d'avril 2014 avant la fin de l'année en cours. Soit à la veille de la convocation du corps électoral qui devrait intervenir en janvier 2014. Selon nos sources, cela se fera devant la presse nationale et internationale, comme l'avait laissé entendre l'ancien candidat à l'élection présidentielle de 2004, en marge de la cérémonie organisée le 28 septembre dernier à l'hôtel Hilton d'Alger, en hommage au défunt Amar Bentoumi, avocat de l'ALN et premier ministre de la Justice de l'Algérie indépendante. Ali Benflis avait à l'occasion promis  de «faire une déclaration importante» dans les jours qui suivaient. Le silence observé depuis par le concerné a laissé quelque peu planer le doute, mais nos sources sont cette fois catégoriques sur les fermes intentions de l'ancien chef de gouvernement.Ali Benflis a déjà soigneusement préparé, «avec une équipe de collaborateurs, son programme consacrant le principe de la séparation des pouvoirs, la liberté de la presse et la construction d'une vraie économie nationale», nous informe-t-on. Le bureau, au Val d'Hydra, de l'ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), qui se présentera aux électeurs en candidat libre, ne désemplit pas. Il y a rencontré déjà plusieurs responsables de partis politiques, des personnalités nationales de divers horizons et des cadres du FLN. Ali Benflis, qui structure ses comités de soutien et mobilise ses partisans depuis plusieurs années déjà, «fait montre d'une grande assurance et ne manifeste aucun intérêt pour le charivari qui a lieu dans son ancien parti», indique une source digne de foi. Cette dernière affirme également que des comités de soutien sont mis en place à travers toutes les wilayas du pays, comme c'est le cas à Mostaganem ; d'autres, à l'instar de Béjaïa, Biskra et Saïda, vont suivre cette semaine, ils afficheront graduellement leur appui à Ali Benflis. A Mostaganem, pas moins de quarante personnes, moudjahidine, députés du FLN anciens et en exercice, militants du FNA et de Ahd 54, des médecins, des cadres et des membres du mouvement associatif ont mis en place un comité de soutien élargi et ouvert à la wilaya. Un appel a été adressé à l'ancien candidat à la présidentielle de 2004 pour se porter candidat à la magistrature suprême. C'est l'homme qui sied à la conjoncture que traverse le pays, indiquent les rédacteurs du communiqué parvenu hier à notre rédaction. Les proches de l'ancien chef de gouvernement indiquent que «la grande mobilisation qui entoure le candidat est le fruit de dix ans de travail». Selon eux, «M. Benflis est toujours resté à l'écoute de la société». «De larges pans de la classe politique et des intellectuels algériens sont prêts à le soutenir pour engager le pays sur la voie du progrès et de l'alternance démocratique au pouvoir.» L'on a appris hier, en effet, qu'une pétition nationale pour soutenir sa candidature a été initiée par l'ancien rapporteur de la commission de la défense nationale à l'Assemblée populaire nationale (APN), Elaïd Ghardaoui. Le nombre de signataires a atteint déjà 250. Ils sont tous cadres de l'Etat, certains issus de professions libérales, médecins, notaires, d'autres sont d'anciens élus, comme on y retrouve également des membres du mouvement associatif national. Dans une déclaration envoyée à la presse, les initiateurs de cette pétition, qui mettent en relief la situation particulière que traverse le pays et les menaces qui pèsent sur les intérêts suprêmes de la nation, appellent «Ali Benflis, l'homme de la situation, à déclarer officiellement sa candidature».    

Ali

AFP

La justice spécialisée tunisienne se penche sur les crimes de Ben Ali

La justice spécialisée tunisienne se penche sur les crimes de Ben Ali

AFP

La Tunisie va juger Ben Ali et d'anciens ministres pour torture

La Tunisie va juger Ben Ali et d'anciens ministres pour torture

AFP

La Tunisie depuis la chute de Ben Ali le 14 janvier 2011

La Tunisie depuis la chute de Ben Ali le 14 janvier 2011

candidature

AFP

Elections en RDC: émois autour de la candidature d'un milicien condamné pour viols sur enfants

Elections en RDC: émois autour de la candidature d'un milicien condamné pour viols sur enfants

AFP

Cameroun: face

Cameroun: face

AFP

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya annonce sa candidature

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya annonce sa candidature

2013

AFP

Les opérations militaires au Mali depuis 2013

Les opérations militaires au Mali depuis 2013

AFP

Un photojournaliste égyptien détenu depuis 2013 récompensé par l'Unesco

Un photojournaliste égyptien détenu depuis 2013 récompensé par l'Unesco

AFP

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013