mis à jour le

Cap écran. Carte du rapport mondial 2013 sur les écarts entre les genres réalisé par le Word economic center.
Cap écran. Carte du rapport mondial 2013 sur les écarts entre les genres réalisé par le Word economic center.

Le Maghreb dans la course des régions les plus rétrogrades à l'égard des femmes

Le rapport mondial de 2013 sur les écarts entre les genres épingle de nombreux pays. Le Maghreb est à la traîne.

La situation des femmes en Arabie Saoudite tient ces derniers jours le haut de l'affiche. Ce samedi 26 octobre, les Saoudiennes ont été appelées à prendre le volant pour dénoncer l’interdiction de conduire, qu’elles subissent depuis plus de 20 ans. Une vidéo intitulée «No women, no drive», parodiant le célèbre tube de Bob Marley, a connu un succès viral. Un soutien original à la cause des femmes en Arabie Saoudite.

 

Mais à cette monarchie du Golfe il faudrait ajouter d'autres pays où les droits des femmes sont revus à la baisse et sujets à des restrictions souvent ridicules. Dans un récent article, le Washington Post  en dresse une liste non-exhaustive: on y retrouve bien évidemment l'interdiction de conduire en Arabie Saoudite, celui de voter au Vatican et même la législation inique du Maroc dans les cas de viols. On se souvient tous de l'affaire Amina Filali: cette jeune Marocaine de 16 ans qui s'est suicidée aprés avoir été contrainte par la justice d'épouser son violeur.

Outre le Maroc, il est un autre pays du Maghreb épinglé dans le rapport mondial 2013 sur l'écart entre les genres: l'Algérie. Comme le souligne le quotidien el-Watan, le rapport classe l’Algérie à la 124e place sur un total de 136 pays examinés.

«Ce rapport, soutenu par le Forum économique mondial, indique que la région Afrique du Nord et Moyen-Orient est la moins favorable dans le monde à l’égalité homme-femme, et ce, en se basant sur les capacités de chaque pays à combler l’écart dans quatre secteurs d’évaluation que sont la santé et la survie, le niveau d’études, la participation à la vie politique et l’égalité économique», poursuit le quotidien francophone.

A l'échelle du Maghreb, aucun pays ne semble se distinguer. Seule la Tunisie aurait pu (certainement) surclasser ses voisins de la région mais le rapport dit ne détenir aucune donnée sur le pays. Pour les autres, la différence se joue à quelques places: le Maroc se situe à la 129e place, l'Algérie à la 124e et l'Egypte à la 125e.

Lu sur Washington Post, El Watan

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

droit des femmes

Discrimination

Au Burundi, les femmes n'ont plus le droit de porter des jupes trop courtes

Au Burundi, les femmes n'ont plus le droit de porter des jupes trop courtes

Reculade

Les Tunisiennes ne peuvent plus voyager librement

Les Tunisiennes ne peuvent plus voyager librement

Girl Power

Les féministes marocaines reprennent le flambeau

Les féministes marocaines reprennent le flambeau