mis à jour le

On vous le dit

-Le burnous d'Ouyahia pose problème En marge du discours tenu par un  cadre du RND et non moins ex-sénateur devant le congrès de wilaya tenu hier à Tiaret, il a été question «du burnous remis en guise de cadeau à Ouyahia lors de sa venue dans la capitale du Sersou, resté à ce jour impayé». L'orateur a expliqué que «certains de ses pairs, une douzaine, n'ont  pas pu (ou voulu ?)  s'acquitter du prix de ce burnous», suscitant un fou rire de la part des présents. L'ex-chef du gouvernement et ancien patron du RND est-il au courant de cette histoire ? La sortie de Djamel Eddine Belhadj a été  toutefois atténuée par la prise de parole du ministre des Affaires religieuses, cadre lui aussi du RND, qui a orienté les débats sur «l'utilisation à des fins politiques de l'Islam» et de «la nécessité pour les militants de faire amende honorable en s'expurgeant des basses man½uvres d'intérêts étroits». -Plus de 360 pneus saisis à El Eulma (Sétif) Spécialisée dans le vol de voitures et leur revente sous forme de pièces détachées, une bande de trois malfaiteurs a été arrêtée par la brigade de recherche et d'investigation de la sûreté de daïra  d'El Eulma (Sétif). En perquisitionnant le domicile  d'un  membre de ce réseau qui a transformé son domicile en un garage de pièces détachées, les policiers découvrent le pot aux roses. Celui-ci comporte une voiture de marque Nissan, des pièces  de véhicules de marque Jack et Hyundai H100. Pour défaut de factures, plus de 360 pneus de différentes dimensions et marques ont été en saisis. Poussant leurs investigations jusqu'à Tachouda, une localité située à quelques bornes de la deuxième agglomération de la wilaya de Sétif, les enquêteurs ont mis la main sur un autre lot de pièces détachées de véhicules volés et des pneus entreposés dans un local faisant office de lieu de stockage. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal d'El Eulma, les inculpés seront mis en détention préventive...   -Bataille rangée Mercredi vers 18h, sur les hauteurs d'Alger, à El Biar, un policier en civil, dans l'exercice de ses fonctions,  s'est présenté dans un quartier dénommé La Scala, chez un grossiste «dealer» de drogue pour tenter de le piéger. Mal lui en prit, car malheureusement il a été démasqué et tout le quartier s'en est pris à lui. N'était l'intervention de l'armée de la Résidence de France juste à côté, il aurait pu y laisser la peau, puisqu'une foule chauffée à blanc l'a poursuivi pour un lynchage en bonne et due forme. S'en est suivi alors une bataille rangée entre les policiers appelés en renfort et les copains du dealer. -La souris sauterelle insensible au venin La souris sauterelle du désert est insensible aux effets des piqûres d'un scorpion, une exception résultant de l'évolution qui pourrait aider à développer des traitements anti-douleurs et des antidotes au venin de ce scorpion, indique une recherche publiée, jeudi, aux Etats-Unis. Ce trait biologique pourrait potentiellement aider les chercheurs à développer des traitements anti-douleurs et des antidotes au venin de ce scorpion (Centruroides sculpturatus). Il est rare que l'évolution neutralise le mécanisme de la douleur qui permet de protéger le corps des agressions extérieures et de signaler une maladie, relèvent ces scientifiques dont l'étude parue dans la revue américaine Science le 25 octobre. Pour percer le secret de la résistance de la souris sauterelle, ces chercheurs ont étudié les effets du venin de ce scorpion chez d'autres espèces de souris dépourvues de ce mécanisme biologique.      

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien