mis à jour le

Un jeune marocain condamné

Au Maroc, tout ce qui est dit sur Twitter, Facebook ou autre réseau social, est pris très au sérieux par la justice. Preuve en est, un jeune adolescent de 17 ans vient d'être condamné à trois mois de prison ferme pour avoir menacé de mort le Président américain Barack Obama.

"Je tuerai votre président et toutes les personnes qui seront en sa compagnie. C'est ce que je ferai lorsque j'arriverai aux Etats-Unis le mois prochain", a écrit ce jeune, l'an dernier, sur son compte Twitter, révèle vendredi le quotidien français "Le Monde". Aussitôt, un tribunal de Casablanca s'est saisi de l'affaire. Finalement, ce jeune adolescent a été condamné à trois mois de prison ferme pour "crime électronique" et "appel à la violence en utilisant des médias électroniques".

Le procès de ce jeune marocain a eu lieu à huis clos. Ce n'est pas la première fois qu'un citoyen est condamné dans un pays maghrébin ou arabe pour des propos tenus sur un réseau social. En Algérie, récemment, un jeune "facebooker" a été placé en détention, en attendant son procès, pour avoir tiré à boulet rouge sur la volonté du Président Bouteflika de briguer un quatrième mandat. Le jeune Aloui Abdelghani, originaire de Tlemcen, a été arrêté par la gendarmerie et son micro-ordinateur a été saisi. On lui reproche aussi d'avoir tenu des propos djihadistes sur les réseaux sociaux.  Bien évidemment, il n'y a pas lieu de comparer entre les deux affaires, vu que dans le cas du jeune marocain, il s'agit d'un "appel au crime". Mais, peut-on prendre au sérieux tout ce que dira un citoyen quelconque sur son compte Facebook ou Twitter ? Le débat est plus que jamais d'actualité.

Elyas Nour

The post Un jeune marocain condamné à 3 mois de prison pour avoir menacé de mort Obama… sur Twitter appeared first on Algérie Focus.

jeûne

AFP

Paul Biya, 85 ans, vieux président d'un Cameroun jeune

Paul Biya, 85 ans, vieux président d'un Cameroun jeune

AFP

Pendant le ramadan

Pendant le ramadan

AFP

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

marocain

AFP

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, écroué

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, écroué

AFP

Le chanteur marocain Saad Lamjarred mis en examen pour viol

Le chanteur marocain Saad Lamjarred mis en examen pour viol

AFP

Soupçonné de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred en garde

Soupçonné de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred en garde

prison

AFP

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire libérée de prison

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire libérée de prison

AFP

Burundi: un militant des droits de l'homme condamné

Burundi: un militant des droits de l'homme condamné

AFP

Centrafrique: 3 ans de prison pour des soldats congolais accusés de "meurtre de masse"

Centrafrique: 3 ans de prison pour des soldats congolais accusés de "meurtre de masse"