mis à jour le

Revue de presse. 150 titres interdits au 18ème Salon du livre d’Alger

Lu sur Le Quotidien d'Oran

Le Salon international du livre d'Alger sera officiellement inauguré le 30 octobre. Il ouvrira ses portes au public du 31 octobre au 9 novembre 2013, à la Safex aux Pins maritimes, à Alger.

Le Salon accueillera dans sa 18ème édition 922 maisons d'édition représentant 44 pays. « Une participation record », selon les organisateurs, en hausse de 20 % par rapport à l'édition précédente, et avec plus de 204 participants.

Le commissaire du Sila, Hamidou Messaoudi a affirmé, hier, lors d'une conférence de presse que la participation aurait pu être plus importante si l'espace était plus grand, tout en sollicitant les pouvoirs publics à penser à créer un espace plus vaste pour ce genre de salon, « sachant que le Salon international du livre d'Alger est classé troisième après ceux de New Delhi et Frankfort, notamment en matière d'affluence », a-t-il affirmé.

Il précise que les organisateurs du Sila prévoient une forte affluence lors de cette édition, en raison des conditions climatiques favorables (moins de chaleur) et par le fait que cette édition coïncide avec la période des vacances. 3 millions de personnes devraient visiter cette année le Salon, alors que dans la précédente édition 1,2 million de personnes s'y sont rendues.

Le commissaire du SILA a noté avec satisfaction la participation massive des maisons d'édition nationales à ce Salon, elles seront au nombre de 260. Et de préciser avec satisfaction que l'Algérie aujourd'hui, compte un nombre important de maisons d'édition comparativement aux années passées « nous sommes passés, en 10 ans, de 43 à 300 maisons d'éditions », affirme-t-il en précisant que c'est un point positif et encourageant pour les écrivains et pour les lecteurs. La Belgique est le pays hôte du Salon lors de cette édition. Notons également, que le slogan choisi pour cette édition est « ouvre-moi au monde ».

La nouveauté pour cette édition est le stand qui sera consacré aux nouveaux ouvrages de l'année 2013, et où 50 à 60 titres seront présentés au pavillon «A ». Parmi les nouveautés également, le regroupement des espaces d'animation au pavillon central de la SAFEX, ainsi qu'une signalisation appropriée mise en place pour faciliter l'orientation des visiteurs. Et pour donner une âme au Salon, les organisateurs ont inscrit au programme une série d'activités, de colloques et débats avec des auteurs et personnalités. A commencer par un riche programme du colloque international sur « l'Afrique dans la littérature et les arts », un programme qui débutera le 7 et qui sera clôturé le 8 novembre à l'hôtel Hilton par un débat sur l'« Avenir de l'Afrique ». Ce débat sera animé par les Professeurs. Y. Mudinbé, Slimane Hachi, Françoise Vergès, Amina Bekkat et Benaouda Lebdaï.

Pour les amoureux de la littérature et de l'art africain, l'esprit du Panaf revient pour la cinquième fois consécutive au Salon international d'Alger avec un programme florissant et remuant. L'éditeur Karim Cheikh annonce la couleur du programme. Il cite les « clins d'½il à… », Aimé Césaire, le romancier Soney Labou Tansi et la littérature mauritanienne, encore méconnue même en Afrique.

L'on prévoit encore un focus sur la situation du monde arabe, un atelier sur la traduction en Algérie et le centenaire de la naissance de Mouloud Feraoun.

Le commissaire du Salon international du livre d'Alger a par ailleurs affirmé que 150 titres ont été interdits à cette 18ème édition, précisant que ce nombre est en baisse d'une année à l'autre. Il argumente « on était à 300 titres interdits en 2012, on est à 150 », a-t-il affirmé. Et d'ajouter que les titres interdits sont des livres qui font l'apologie du terrorisme, du racisme, du colonialisme, et qui sont interdits conformément à la loi et la réglementation.

Interrogé sur la dominance du livre religieux, il affirme que le livre religieux est présent partout dans les salons du livre dans le monde arabe et dans le Maghreb. Et d'ajouter que le Salon d'Alger est là pour répondre au maximum aux besoins et aux différents goûts des lecteurs. Il y a des livres religieux, des romans, des livres scientifiques, des livres pour les jeunes et les enfants, des livres d'histoires et des livres sur les arts.

The post Revue de presse. 150 titres interdits au 18ème Salon du livre d’Alger appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

interdits

AFP

Tchad: l'opposition maintient ses rassemblements interdits avant l'investiture de Deby

Tchad: l'opposition maintient ses rassemblements interdits avant l'investiture de Deby

AFP

Burundi: les motos-taxis interdits au centre de Bujumbura après une journée de violences

Burundi: les motos-taxis interdits au centre de Bujumbura après une journée de violences

AFP

Nigeria: les chevaux interdits dans le nord-est après des attaques de Boko Haram

Nigeria: les chevaux interdits dans le nord-est après des attaques de Boko Haram

livre

AFP

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

AFP

Libération d'un détenu mauritanien de Guantanamo qui a dénoncé cette prison dans un livre

Libération d'un détenu mauritanien de Guantanamo qui a dénoncé cette prison dans un livre

AFP

Corneille dévoile pour la première fois ses blessures dans un livre

Corneille dévoile pour la première fois ses blessures dans un livre