mis à jour le

De 5

Le procureur de la République a requis des peines allant de 5 à 10 ans de prison ferme à l'encontre des 26 prévenus dans une affaire de contrebande de carburant en 2012 chez Naftal.

Le procès s'est ouvert ce mercredi au Pôle judiciaire spécialisé du tribunal de Sidi M'hamed à Alger. 26 personnes, la plupart des agents et responsables de la sécurité, chauffeurs et remplisseurs de l'entreprise Naftal, sont jugés pour une affaire de contrebande d'essence survenue dans la capitale en 2012.

A l'époque, les services de sécurité avaient reçu des informations sur la sortie suspecte de camion-citernes de nuit de la station de Caroubier vers une destination inconnue.

Lors de l'audience du jugement, le chef de la sécurité interne de la station Caroubier de l'entreprise Naftal, principal accusé dans cette affaire, a reconnu avoir falsifié les factures pour faciliter le vol du carburant.

Il a aussi affirmé que ce vol n'aurait jamais pu se faire sans la complicité étroite des chauffeurs et des agents de sécurité de la station Caroubier malgré que ces derniers ont tous nié les faits qui leur ont été reprochés.

L'enquête a révélé que les responsables de la station de Caroubier avaient détourné, en complicité avec des travailleurs de l'administration, de grandes quantités de carburant de la station pour les revendre au marché noir. C'est la raison pour laquelle le procureur de la République a requis des peines très sévères : de 5 à 10 ans de prison ferme pour les prévenus.

Les 26 mis en cause sont poursuivis pour détournement de deniers publics, d'abus de fonction et de constitution d'association de malfaiteurs dans le but de commettre des crimes.

(Avec APS)

The post De 5 à 10 ans fermes requis contre les “contrebandiers” de NAFTAL appeared first on Algérie Focus.