mis à jour le

Les brèves

-Algérie-RASD : conférence africaine de solidarité avec le peuple sahraoui Le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) participera, avec une forte délégation, à une conférence africaine de solidarité avec la cause sahraouie qui se tiendra du 27 au 30 octobre dans la capitale nigériane Abuja, a indiqué, hier, le Comité dans un communiqué. «La société civile algérienne participera, à Abuja, aux côtés des acteurs de la société civile africaine et mondiale, à l'effort international de défense du principe inaliénable à l'autodétermination (du peuple sahraoui) et de soutien fidèle à une question de décolonisation qualifiée et reconnue comme telle par la communauté internationale», souligne le communiqué. Le CNASPS saisira cette occasion afin de plaider pour le «respect» des droits de l'homme au Sahara occidental occupé et pour continuer d'appeler à la mise en place d'un «mécanisme onusien» de surveillance et de protection de ces droits dans les territoires sahraouis sous occupation marocaine depuis 1975, selon la même source. Il lancera également, à partir de cette tribune africaine, un appel «pressant» à l'ONU pour lui rappeler «la responsabilité qui incombe à son Conseil de sécurité dans le processus devant conduire au parachèvement de la décolonisation du territoire du Sahara occidental». -Italie : Berlusconi renvoyé en justice pour corruption de sénateur L'ex-chef de gouvernement italien, Silvio Berlusconi, a été renvoyé en justice, hier, pour «corruption de sénateur», un nouveau revers judiciaire pour le Cavaliere après ses récentes condamnations à la prison et à l'interdiction d'exercer un mandat public. La première audience de ce procès aura lieu le 11 février 2014 à Naples, ville où réside l'ex-sénateur corrompu. L'affaire remonte aux élections législatives de 2006, remportées de justesse par la coalition hétéroclite de gauche dirigée par Romano Prodi qui n'avait que quelques voix de plus que Silvio Berlusconi au Sénat. Quelques mois à peine après les élections, Sergio de Gregorio, un sénateur élu dans l'un des partis de la coalition de M. Prodi, quitte son camp et passe avec armes et bagages chez Silvio Berlusconi. Rendant encore plus fragile la majorité qui soutenait M. Prodi, il a accéléré la chute du gouvernement de gauche qui jeta l'éponge en 2008, moins de deux ans après le scrutin. -Palestine : Abbas appelle les entreprises étrangères à cesser leurs activités dans les colonies israéliennes Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a appelé, hier à Bruxelles, les entreprises étrangères à cesser toutes leurs activités dans les colonies israéliennes. «J'invite les sociétés européennes et les sociétés étrangères travaillant dans les colonies à mettre fin à leurs activités», a déclaré M. Abbas à l'issue d'une réunion avec le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy. «Ces activités contreviennent au droit international», a insisté le président palestinien. Il a expliqué qu'il ne s'agissait pas de s'en prendre à l'Etat d'Israël. «Nous souhaitons vivre côte à côte avec cet Etat et jeter les ponts de la paix avec lui», a-t-il affirmé. Cette «invitation» faite aux entreprises étrangères est dirigée «contre les colonies mises en place sur le territoire de l'Etat palestinien occupé depuis 1967 et sur la capitale de la Palestine, Jérusalem-Est», a souligné M. Abbas. Il a promis que les Palestiniens «respecteront» le calendrier établi par le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, concernant les négociations.