mis à jour le

Mozambique: l'ONU appelle au calme

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé mercredi le gouvernement mozambicain et l'ex-groupe rebelle Renamo au calme et au dialogue, se déclarant "inquiet de la récente escalade de la violence" dans le pays.

Selon un communiqué de l'ONU, M. Ban souhaite que les deux camps "s'abstiennent de tout acte qui menacerait la paix et la stabilité qui a prévalu pendant  21 ans". Il les invite "à mener un dialogue pour résoudre leurs différends dans le cadre démocratique établi".

La tension au Mozambique fait suite à la prise lundi par l'armée d'une base de l'ex-groupe rebelle Renamo dans les monts Gorongosa.

La Renamo a alors dénoncé l'accord de paix qui avait mis fin à la guerre civile en 1992 et affirmé que l'opération militaire avait pour but de tuer son dirigeant Afonso Dhlakama.

AFP

Ses derniers articles: Difficile rentrée en Tunisie, entre crainte du virus et du décrochage  Coronavirus: des Libyens partagés entre peur et indifférence  Nioro du Sahel, berceau d'une influente branche de l'islam soufi en Afrique de l'Ouest 

l'ONU

AFP

RDC: la clinique de Mukwege de nouveau protégée par l'ONU

RDC: la clinique de Mukwege de nouveau protégée par l'ONU

AFP

Soudan du Sud: une experte de l'ONU presse le FBI d'enquêter sur la mort d'un journaliste américain en 2017

Soudan du Sud: une experte de l'ONU presse le FBI d'enquêter sur la mort d'un journaliste américain en 2017

AFP

Mali: l'ONU a eu accès au président Keïta, la junte libère deux détenus

Mali: l'ONU a eu accès au président Keïta, la junte libère deux détenus