mis à jour le

Projet de loi sur l'opposition : A quoi tout cela rime-t-il ?

Quel avenir pour la CFOP ? Recommandé par le Collège de  sages et épousée dans une ferveur quasi-religieuse par une bonne partie de l'opposition burkinabè, le statut de Chef de file de l'opposition (CFOP) est aujourd'hui à la croisée des chemins. Disposant depuis son institution de quelques commodités (bâtiment, administration et petits moyens), elle a  servi  de lien  à une partie de l'opposition et constitue un véritable cadre de concertation. Mieux, dans l'ordre protocolaire, celui qui en est le patron a rang de président d'institution. Ce n'est pas rien, dans un pays où, il n'y a pas longtemps, les empêcheurs de gouverner étaient de véritables galériens

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

projet

AFP

Libye: le projet de Constitution voté

Libye: le projet de Constitution voté

AFP

Tunisie: vaste projet contre la pollution d'un site chimique

Tunisie: vaste projet contre la pollution d'un site chimique

AFP

Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué

Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué

loi

AFP

Tunisie: manifestation contre une loi controversée d'amnistie

Tunisie: manifestation contre une loi controversée d'amnistie

AFP

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

AFP

Corruption: le Parlement tunisien adopte une loi controversée

Corruption: le Parlement tunisien adopte une loi controversée