mis à jour le

BOUIRA : Deux (02) blessés dans l’explosion d’une bombe

Deux (02) gardes communaux ont été blessés dans un attentat à la bombe perpétré ce mercredi 23 octobre vers 11 h du matin, près d'un détachement de la garde communale à Kadiria sise à 30 km au nord du chef-lieu de la wilaya de Bouira, apprend-on de sources locales.   Selon nos sources, l'engin explosif a été actionné à distance. Les deux victimes dont l'une est dans un état critiques ont été transférées vers l'hôpital d'Ain Naadja à Alger, et à l'hôpital de Lakhdaria, Bouira.   La commune de Kadiria a enregistré une recrudescence des attaques terroristes. C'est le troisième attentat que l'on enregistre depuis le début du mois d'octobre.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Bouira

Neila Latrous

Des citoyens ferment la RN 05

Des citoyens ferment la RN 05

La rédaction

Bouira : attaques de singes contre un village

Bouira : attaques de singes contre un village

Leila Assam - Lemag

Algérie: Une caserne de l'armée à Bouira attaquée au "hebheb"

Algérie: Une caserne de l'armée à Bouira attaquée au "hebheb"

blessés

AFP

Mali: six soldats français blessés par un véhicule-suicide

Mali: six soldats français blessés par un véhicule-suicide

AFP

Nigeria: des blessés de la tuerie de Lekki racontent leur version des faits

Nigeria: des blessés de la tuerie de Lekki racontent leur version des faits

AFP

Nigeria: 8 morts et 10 blessés graves dans l'effondrement d'un immeuble

Nigeria: 8 morts et 10 blessés graves dans l'effondrement d'un immeuble

bombe

AFP

Présidentielle en Côte d'Ivoire: la bombe des tensions ethniques

Présidentielle en Côte d'Ivoire: la bombe des tensions ethniques

AFP

Deux soldats français tués au Mali par une bombe artisanale

Deux soldats français tués au Mali par une bombe artisanale

AFP

22 euros pour une bombe artisanale: l'IED, "l'arme du pauvre" au Burkina

22 euros pour une bombe artisanale: l'IED, "l'arme du pauvre" au Burkina