mis à jour le

Yémen: mise en échec d'une évasion de 300 détenus d'Al-Qaïda

Les forces de sécurité yéménites ont mis en échec une tentative d'évasion de quelque 300 détenus d'Al-Qaïda, qui se sont mutinés dans leur prison à Sanaa, a indiqué mercredi une source des services de sécurité.

La mutinerie a éclaté mardi après-midi lorsque "près de 300 détenus d'Al-Qaïda, armés de couteaux et de barres de fer, ont agressé les gardiens de la prison, en blessant certains", a déclaré la même source, indiquant qu'"un responsable des interrogatoires figurait parmi les blessés".

Les mutins, qui ont brisé des portes et détruit une première ligne de sécurité dans l'enceinte de la prison, ont réussi à mettre la main sur des armes et pris des gardiens en otages, a-t-on ajouté.

Mais ils se sont ensuite heurtés aux gardiens postés sur une deuxième ligne de sécurité. Ces derniers ont fait usage de leurs armes et "mis en échec la tentative d'évasion", a encore dit la même source.

Selon elle, la direction de la prison  avait un moment redouté que des complices des mutins ne lancent une attaque de l'extérieur de l'établissement carcéral pour faciliter l'évasion.

Des détenus ont été blessés dans les affrontements qui n'ont pas fait de morts, ont affirmé des sources concordantes.

"A la faveur d'une médiation, les mutins ont fini par libérer leurs otages mercredi matin mais ils ont gardé les armes", a affirmé la source de sécurité, alors que la police était toujours mobilisée pour rétablir le calme dans la prison, située à Hadda, un quartier du sud de Sanaa et qui relève des services de renseignement.

Le chef d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), Nasser al-Wahichi, avait promis il y a quelques mois de faire libérer ses partisans détenus dans les prisons yéménites.

Nasser Al-Wahichi s'était lui-même échappé de la même prison de Sanaa en février 2006 avec 22 autres membres dangereux du réseau terroriste, lors d'une évasion spectaculaire.

Le réseau avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise dans le pays.

AFP

Ses derniers articles: Scandinaves assassinées au Maroc: les derniers mots des accusés  CAN-2019: le foot congolais en débandade  CAN-2019: la consolante pour le Nigeria, encore 3e 

échec

AFP

Un trafic de tigrons blancs mis en échec en Tunisie

Un trafic de tigrons blancs mis en échec en Tunisie

AFP

Echec d'un coup d'Etat au Gabon, le chef du commando arrêté

Echec d'un coup d'Etat au Gabon, le chef du commando arrêté

AFP

Echec d'une tentative de coup d'Etat au Gabon

Echec d'une tentative de coup d'Etat au Gabon

evasion

AFP

RDC: Evasion de deux assassins présumés des experts de l'ONU

RDC: Evasion de deux assassins présumés des experts de l'ONU

AFP

RDC : évasion de plusieurs miliciens détenus

RDC : évasion de plusieurs miliciens détenus

AFP

RDC: évasion d'une trentaine de prisonniers dans l'est

RDC: évasion d'une trentaine de prisonniers dans l'est

détenus

AFP

Libye: 300 migrants toujours détenus dans un centre de migrants théâtre d'un carnage

Libye: 300 migrants toujours détenus dans un centre de migrants théâtre d'un carnage

AFP

Libye: six Turcs détenus par les forces d'Haftar relâchés

Libye: six Turcs détenus par les forces d'Haftar relâchés

AFP

Mauritanie: appels

Mauritanie: appels