mis à jour le

Egypte: 4 policiers seront jugés pour la mort de 37 détenus islamistes

Quatre officiers de police égyptiens seront jugés pour la mort en août de 37 prisonniers islamistes asphyxiés par du gaz lacrymogène dans un fourgon pénitentiaire, a rapporté mardi l'agence officielle Mena.

C'est la première fois que la justice annonce poursuivre des policiers depuis le début de la répression sanglante contre les islamistes qui a suivi la destitution par l'armée du président Mohamed Morsi le 3 juillet. Aucune date n'a pour le moment été communiquée pour ce procès.

Les 37 détenus se trouvaient dans un convoi transportant plus de 600 prisonniers islamistes vers la prison d'Abou Zaabal, proche du Caire, le 18 août, au plus fort de la répression contre les partisans du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée. La police avait évoqué une tentative d'évasion qui avait mal fini, tandis que le camp de M. Morsi dénonçait un "assassinat".

Le ministère de l'Intérieur avait accusé les détenus d'avoir pris un policier en otage à l'intérieur du fourgon, un acte qui, selon le ministère, avait poussé ses collègues à tirer des grenades lacrymogènes. 

Ces morts, quatre jours après la dispersion dans un bain de sang de rassemblements de milliers de pro-Morsi au Caire, avaient suscité une vague de condamnations internationales et l'inquiétude des militants des droits de l'Homme.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait réclamé "une enquête complète", tandis que les nouvelles autorités installées par l'armée promettaient des investigations exhaustives.

La violente répression lancée après la destitution du premier président démocratiquement élu d'Egypte a fait plus d'un millier de morts, en majorité des manifestants islamistes. En outre, plus de 2.000 islamistes, dont la quasi-totalité des dirigeants des Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, ont été arrêtés.

AFP

Ses derniers articles: Pompeo espère que le Soudan reconnaîtra Israël "rapidement"  Présidentielle en Côte d'Ivoire: dix ans après, l'Ouest toujours une poudrière  "C'était violent, c'était terrible": le "mardi sanglant" de Lagos 

policiers

AFP

Afrique du Sud: deux policiers arrêtés pour le meurtre d'un adolescent trisomique

Afrique du Sud: deux policiers arrêtés pour le meurtre d'un adolescent trisomique

AFP

Tunisie: reprise des heurts entre policiers et manifestants dans le Sud

Tunisie: reprise des heurts entre policiers et manifestants dans le Sud

AFP

Tunisie: heurts entre policiers et manifestants réclamant des emplois

Tunisie: heurts entre policiers et manifestants réclamant des emplois

juges

AFP

Procès de l'attaque du Westgate au Kenya: deux accusés jugés coupables, un acquitté

Procès de l'attaque du Westgate au Kenya: deux accusés jugés coupables, un acquitté

AFP

Français tués au Niger: l'enquête en France confiée

Français tués au Niger: l'enquête en France confiée

AFP

Crise au Mali: les 9 juges de la Cour constitutionnelle ont pris leurs fonctions

Crise au Mali: les 9 juges de la Cour constitutionnelle ont pris leurs fonctions

mort

AFP

Présidentielle en Côte d'Ivoire: un nouveau mort lors de manifestations

Présidentielle en Côte d'Ivoire: un nouveau mort lors de manifestations

AFP

Mort de l'acteur égyptien Mahmoud Yassine

Mort de l'acteur égyptien Mahmoud Yassine

AFP

Tunisie: colère après la mort d'un homme dans un kiosque détruit par les autorités

Tunisie: colère après la mort d'un homme dans un kiosque détruit par les autorités