mis à jour le

Frères musulmans: peut-on croire

Les Frères musulmans égyptiens ont publié une lettre ouverte à tous les pays occidentaux, au ton plutôt agressif. Récemment, les communiqués en anglais présentaient simplement la Confrérie comme une victime innocente d’un coup d’Etat militaire, faisant l’impasse sur sa propre histoire peu démocratique – alors que la littérature destinée au public local n’hésitaient pas à rejeter la faute du coup d’Etat sur un complot occidental pour se débarrasser des islamistes et faire plaisir à Israël. Aujourd’hui, l’organisation fait preuve d’une belle ambivalence envers l’Occident: elle réclame son soutien actif au nom du respect des droits de l’homme et de la démocratie, tout en prétendant qu’en réalité le soutien occidental lui importe peu puisque son objectif premier est l’indépendance.

Haine de l’Occident

Dans le communiqué, les Frères musulmans égyptiens dénoncent l’hypocrisie des pays occidentaux, qui font l’apologie des « principes des droits de l’homme et de la démocratie pour usage domestique, alors qu’ils font tomber des régimes dans les pays du tiers-monde lorsqu’ils pensent qu’ils menacent leurs intérêts, comme au Chili (…) l’Ouest n’hésite pas à envahir certains pays sous de faux prétextes, contre l’avais des Nations Unies, comme en Iraq ».
« Les pays occidentaux soutiennent des dictateurs qui exploitent leur peuple, leur fournissent des armes et des instruments de torture, et même de l’aide économique – tant que ces dirigeants exécutent leurs ordres. »

En Egypte, « bien que le ministre de la Défense soit l’autorité qui dirige tous les autres ministères et les institutions religieuses ainsi que les médias, les pays occidentaux prétendent toujours qu’ils ne savent pas si ce qui vient de se passer est un coup d’Etat ».
Les Etats-Unis et l’Occident peuvent-ils vraiment se demander : « pourquoi nous détestent-ils? »

Les Egyptiens peuvent-ils avoir confiance dans le processus démocratique?

Le communiqué menace de l’abandon du jeu démocratique.

« Il est évident que l’Occident soutient une dictature fasciste alors qu’il prône la démocratie. C’est l’hypocrise même. Après cela, les Egyptiens peuvent-ils avoir confiance dans le processus démocratique? Peut-être. Mais alors n’importe quel général peut écraser le processus démocratique naissant. »

Nous ne voulons pas de votre aide, mais soutenez-nous…

« Personne ne peut penser ne serait-ce qu’un seul instant que nous souhaitons que l’Occident nous soutienne ou nous aide. Nous rejetons toute intervention étrangère dans les affaires nationales. (…) Mais nous voulons que les gouvernements occidentaux prennent clairement position en faveur des principes qu’ils prônent, et cessent de soutenir des dictatures brutales, afin qu’ils ne se demandent jamais, incrédules « mais pourquoi nous détestent-ils? »