mis à jour le

Capture vidéo surveillance dans le Mall Westgate, Nairobi, 17 octobre 2013. Reuters.
Capture vidéo surveillance dans le Mall Westgate, Nairobi, 17 octobre 2013. Reuters.

Lettre aux modernistes africains

Dans l'attaque terroriste de Nairobi, Wole Soyinka, prix Nobel de littérature a perdu un ami. Dans une tribune, il lui rend hommage et appelle à un sursaut contre la loi de la terreur.

Le prix Nobel nigérian Wole Soyinka devait se trouver à Nairobi quand est survenu l'attentat terroriste contre le mall Westgate. Un ami s'y trouvait. Il a été tué. Dans une tribune publiée sur le site Premium Times et traduit par Courrier international, Wole Soyinka lui rend hommage, tout en dénonçant les ravages du terrorisme en Afrique. Extraits.

«Encore une fois, une minorité d’assassins se prétend supérieure à tous les autres, s’arroge le pouvoir de dicter aux autres son mode de vie, décide qui pourra vivre et qui devra mourir, ou qui fera la loi et qui devra s'y soumettre. L'Islam, la religion dans laquelle [les terroristes] se drapent n’est qu’une couverture.»

Face au règne de la peur, le prix Nobel appelle à un sursaut. Il croit les Africains capables de relever ce défi comme ils l'ont fait par le passé pour exister en tant qu'individu et non en tant que race. L'apartheid a été aboli, pourquoi pas le terrorisme?

«Nous étions aux côtés de [Kofi Awoonor, poète ghanéen, ami de Soyinka, mort dans l'attentat de WestGate], l’un des plus distingués d’entre nous, l’un des meilleurs écrivains africains qui a pu nous représenter dans le monde. Nous étions présents au Mali avant même que ce pays ne s'unisse pour repousser la vague d’atavisme religieux et la régression humaine qu'il entraîne.»

Il exhorte finalement toutes les forces du progrès à s'opposer à cette régression humaine. L'Afrique a besoin de la mobilisation de ses intellectuels et écrivains pour déconstruire le discours haineux des terroristes. Il appelle également les musulmans à se réapproprier un islam dévoyé par une minorité d'illuminés sanguinaires.

«Je vous invite donc à remplir cette mission: reconquérir l'islam, reconquérir notre continent et, ainsi, reconquérir notre Humanité», conclut-il.

Lu sur Premium Times, Courrier international

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée  En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales 

Wolé Soyinka

Déception

Rien ne justifie que seuls quatre Africains aient reçu le Nobel de littérature depuis 1901

Rien ne justifie que seuls quatre Africains aient reçu le Nobel de littérature depuis 1901

Diasporas

N'oublions pas nos langues

N'oublions pas nos langues

Nobel de Littérature

Ce ne sera donc pas lui

Ce ne sera donc pas lui

prix Nobel de littérature

Vu du Cameroun

Ce qu'il reste du rêve de Martin Luther King

Ce qu'il reste du rêve de Martin Luther King

Afrique

AFP

Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone

Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone

AFP

Afrique du Sud: test d'un nouveau vaccin contre le sida

Afrique du Sud: test d'un nouveau vaccin contre le sida

AFP

Afrique du Sud: l'ANC rejette "l'appel" à la démission de Jacob Zuma

Afrique du Sud: l'ANC rejette "l'appel" à la démission de Jacob Zuma