mis à jour le

Les brèves

-Hadj : retour du premier groupe de pèlerins algériens Un premier groupe de 250 pèlerins algériens devait quitter, hier, les Lieux Saints de l'islam par un vol d'Air Algérie après avoir accompli les rites du hadj, a déclaré Cheikh Berbara, directeur général de l'Office national du hadj et de la omra. Cheikh Berbara a affirmé que la saison 2013 s'est déroulée dans de bonnes conditions, comparée à celle de 2012, grâce aux moyens de transport mis à leur disposition pour assurer leurs déplacements à leur arrivée comme à leur départ. Pour leur éviter tout désagrément dans l'accomplissement des rituels du hadj et de la omra ainsi que lors des prières dans l'enceinte de la mosquée El Haram, chaque bâtiment abritant des pèlerins algériens a été pourvu d'un autobus pour assurer leur transport de ou vers la mosquée au moment des cinq prières en un temps record ne dépassant pas 4 minutes pour chaque navette, a ajouté Cheikh Berbara. Plus de 28 400 pèlerins algériens ont effectué le hadj cette année, dont 16 400 ont été pris en charge par le bureau algérien du hadj et 12 400 ont effectué le voyage aux Lieux Saints par le biais de 45 agences de voyages agréées, rappelle-t-on. -Inauguration de la basilique Saint-Augustin : un moment historique à Annaba Une ambiance de joie et de grande émotion a caractérisé hier la cérémonie de l'inauguration de la désormais nouvelle basilique de Saint-Augustin à Annaba. Représentant le président Abdelaziz Bouteflika, Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la nation, a été appelé à dévoiler la plaque commémorative et à apposer sa signature sur le livre d'or non sans évoquer les qualités intrinsèques de saint Augustin l'Algérien, le pieux, le philosophe et l'homme de paix, de culte et de savoir. -Somalie : 15 morts dans un attentat à l'explosif dans le centre du pays Au moins quinze personnes ont été tuées, hier, dans un attentat à l'explosif dans un restaurant de la ville somalienne de Beledweyne (centre), proche de la frontière commune avec l'Ethiopie, selon la police locale. «Nous comptons 15 morts et encore plus de blessés», a déclaré Ali Abdi, le chef de la police de la région d'Hiraan. Un précédent bilan faisait état de 12 tués. L'attaque a été revendiquée par les insurgés shebab, liés au réseau terroriste Al Qaîda. Le président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, a condamné l'attaque. «Cet acte lâche a été commis par des éléments violents qui ne connaissent rien à l'islam», a-t-il souligné. «Cela prouve que les shebab en sont réduits aux actions extrémistes, après avoir perdu la guerre», a-t-il poursuivi dans un communiqué.