mis à jour le

Liberté provisoire refusée

Le tribunal de Sidi M'hamed a refusé ce dimanche la  liberté provisoire au blogueur Abdelghani Aloui. « Le juge d'instruction du tribunal de Sidi M'hamed à Alger a refusé de   remettre en liberté Abdelghani Aloui », a déclaré Me Amine Sidhoum.  Et d'ajouter qu'un recours est introduit devant la chambre d'accusation. Agé de 24 ans, ce blogueur originaire de Tlemcen est détenu depuis près d'un mois   pour avoir publié sur Facebook des caricatures brocardant le président   Abdelaziz Bouteflika et son Premier ministre, a indiqué à l'AFP son avocat.   M. Aloui avait été   inculpé le 25 septembre pour atteinte à la personne du président de la   République, outrage aux corps constitués et « apologie du terrorisme » parce que   les forces de sécurité auraient trouvé chez lui une écharpe arborant la   proclamation de foi La ilah illa Allah (il n'y a de dieu que Dieu) ».

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

liberté

AFP

Cameroun: le tribunal militaire ordonne la remise en liberté du principal opposant Kamto

Cameroun: le tribunal militaire ordonne la remise en liberté du principal opposant Kamto

AFP

Maroc: des centaines de femmes se déclarent "hors-la-loi" pour défendre leur liberté

Maroc: des centaines de femmes se déclarent "hors-la-loi" pour défendre leur liberté

AFP

Au Soudan, les chrétiens aspirent

Au Soudan, les chrétiens aspirent