mis à jour le

L'ONU exhorte la RDC

Les Nations unies exhortent les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) à poursuivre les militaires responsables de viols massifs dans l'Est du pays en novembre 2012, selon un communiqué en ligne dimanche sur le site internet de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco).

"Les autorités congolaises doivent remplir leurs obligations conformément au droit international et au droit congolais, notamment vis-à-vis des victimes de ces actes effroyables et de leurs familles auxquelles justice doit être rendue", estime le chef de la Monusco, Martin Kobler, dans ce communiqué.

Les faits incriminés ont trait à "135 cas de violence sexuelle, ainsi que d'autres violations graves des droits de l'homme, dont des meurtres et des pillages massifs, perpétrés par des militaires" des Forces armées de la RDC (FARDC) dans la ville de Minova et ses alentours, dans le Nord de la province du Sud-Kivu, rappelle l'ONU.

Ces crimes avaient été perpétrés alors que l'armée fuyait une offensive des rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) sur Goma, capitale de la province voisine du Nord-Kivu.

"Presqu'un an après les faits, aucun des auteurs présumés de ces violations des droits de l'homme n'a [...] été traduit en justice malgré l'appui accordé par la Monusco et d'autres partenaires aux enquêtes menées par les autorités judiciaires militaires et l'engagement des autorités congolaises à les poursuivre", déplorent les Nations unies.

La Monusco rappelle que l'enquête des Nations unies a "également mis en évidence des violations graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire, dont au moins 59 cas de violence sexuelle, commises par des combattants du M23 à Goma et dans ses environs à la même période".

Début avril, la RDC et l'ONU ont signé un accord visant à renforcer la lutte contre les violences sexuelles commises pendant les conflits par des groupes armés et des soldats de l'armée régulière, principalement dans l'Est du pays.

AFP

Ses derniers articles: Tchad: Déby tué au combat, son fils nouvel homme fort  Déby, maître du Tchad et allié stratégique de l'Occident dans la lutte contre les jihadistes  Afrique du Sud: l'incendie du Cap largement maîtrisé 

l'ONU

AFP

Une frappe française a tué 19 civils au Mali en janvier, selon une enquête de l'ONU

Une frappe française a tué 19 civils au Mali en janvier, selon une enquête de l'ONU

AFP

Tigré: le Conseil de sécurité de l'ONU en échec, bloqué par Pékin et Moscou

Tigré: le Conseil de sécurité de l'ONU en échec, bloqué par Pékin et Moscou

AFP

L'ONU veut une enquête sur de possibles "crimes de guerre" dans la région éthiopienne du Tigré

L'ONU veut une enquête sur de possibles "crimes de guerre" dans la région éthiopienne du Tigré

RDC

AFP

Ebola en RDC : compte

Ebola en RDC : compte

AFP

A Rome, des funérailles d'Etat pour l'ambassadeur italien tué en RDC

A Rome, des funérailles d'Etat pour l'ambassadeur italien tué en RDC

AFP

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

militaires

AFP

Tchad: 300 rebelles et cinq militaires tués dans le Nord, selon l'armée

Tchad: 300 rebelles et cinq militaires tués dans le Nord, selon l'armée

AFP

Au Mali, le pouvoir dominé par les militaires fixe la présidentielle

Au Mali, le pouvoir dominé par les militaires fixe la présidentielle

AFP

Attaques jihadistes au Mozambique: le Portugal va envoyer une soixantaine de militaires

Attaques jihadistes au Mozambique: le Portugal va envoyer une soixantaine de militaires