mis à jour le

L'ONU exhorte la RDC

Les Nations unies exhortent les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) à poursuivre les militaires responsables de viols massifs dans l'Est du pays en novembre 2012, selon un communiqué en ligne dimanche sur le site internet de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco).

"Les autorités congolaises doivent remplir leurs obligations conformément au droit international et au droit congolais, notamment vis-à-vis des victimes de ces actes effroyables et de leurs familles auxquelles justice doit être rendue", estime le chef de la Monusco, Martin Kobler, dans ce communiqué.

Les faits incriminés ont trait à "135 cas de violence sexuelle, ainsi que d'autres violations graves des droits de l'homme, dont des meurtres et des pillages massifs, perpétrés par des militaires" des Forces armées de la RDC (FARDC) dans la ville de Minova et ses alentours, dans le Nord de la province du Sud-Kivu, rappelle l'ONU.

Ces crimes avaient été perpétrés alors que l'armée fuyait une offensive des rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) sur Goma, capitale de la province voisine du Nord-Kivu.

"Presqu'un an après les faits, aucun des auteurs présumés de ces violations des droits de l'homme n'a [...] été traduit en justice malgré l'appui accordé par la Monusco et d'autres partenaires aux enquêtes menées par les autorités judiciaires militaires et l'engagement des autorités congolaises à les poursuivre", déplorent les Nations unies.

La Monusco rappelle que l'enquête des Nations unies a "également mis en évidence des violations graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire, dont au moins 59 cas de violence sexuelle, commises par des combattants du M23 à Goma et dans ses environs à la même période".

Début avril, la RDC et l'ONU ont signé un accord visant à renforcer la lutte contre les violences sexuelles commises pendant les conflits par des groupes armés et des soldats de l'armée régulière, principalement dans l'Est du pays.

AFP

Ses derniers articles: Décès  Attentat Nice: la famille en Tunisie de l'assaillant présumé sous le choc  Présidentielle en Côte d'Ivoire: des habitants d'Abidjan quittent la ville pour "ne pas revivre 2010" 

l'ONU

AFP

Libye: mesures concrètes pour une sortie de crise, l'ONU "assez" optimiste

Libye: mesures concrètes pour une sortie de crise, l'ONU "assez" optimiste

AFP

Libye: l'envoyée de l'Onu "assez optimiste" sur la possibilité d'un cessez-le-feu

Libye: l'envoyée de l'Onu "assez optimiste" sur la possibilité d'un cessez-le-feu

AFP

Cameroun: les experts des droits de l'homme de l'ONU demandent "de libérer" Kamto

Cameroun: les experts des droits de l'homme de l'ONU demandent "de libérer" Kamto

RDC

AFP

RDC : évasion spectaculaire

RDC : évasion spectaculaire

AFP

Virus en RDC : reprise des cultes suspendus depuis près de 5 mois

Virus en RDC : reprise des cultes suspendus depuis près de 5 mois

AFP

RDC : mille morts et 500.000 déplacés dans les violences en Ituri depuis fin 2017 (ICG)

RDC : mille morts et 500.000 déplacés dans les violences en Ituri depuis fin 2017 (ICG)

militaires

AFP

Mali: la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français

Mali: la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français

AFP

Mali: des militaires prennent le contrôle d'une garnison proche de Bamako

Mali: des militaires prennent le contrôle d'une garnison proche de Bamako

AFP

Trois militaires inculpés pour un massacre de civils au Cameroun anglophone

Trois militaires inculpés pour un massacre de civils au Cameroun anglophone